Forum Bosnie et Balkans

Des salons de discussions consacrés à la Bosnie et aux autres pays des Balkans.

Vous devez vous inscrire pour participer à ce forum.
Accueil forums > Autres pays des Balkans >

"Génocide par ci, génocide par là"


Le vendredi 04 janvier 2013 à 20:08 #21093

"Génocide par ci, génocide par là"

sokol
Membre

Inscription : 19 septembre 2008
Messages : 560

Désolé de ne pas aborder un sujet pus léger en ce début d'année, mais ça viendra. Avez-vous l'impression comme-moi,que nos compatriotes ont la gachette facile pour employer le terme "génocide". Par ex. dernièrement, j'ai entendu Tomislav Nikolic(Président de la Serbie),parlé encore de génocide!!! lors de l'offensive Croate (Ouragan,450 morts) pour libérer la Krajina. Ne serait-il pas nécessaire d'informer les gens des Balkans sur le vrai sens du mot: GENOCIDE?
Le samedi 05 janvier 2013 à 11:00 #21096

"Génocide par ci, génocide par là"

draganbxl
Membre
Avatar

Inscription : 25 septembre 2008
Messages : 1038
Site web

C'est un problème important que tu soulèves, sachant qu’en effet le terme génocide est utilisé à tout bout de champ et souvent hors de propos. Le problème est que le terme de génocide lui-même porte en son sein des difficultés, car il y a des définitions qui ont varié selon les époques et les milieux. Dans certains cas -par exemple le Cambodge- des juristes ou des historiens accordent ou... récusent l'emploi de ce terme pour des situations particulières. Les historiens belges académiques considèrent qu'il y a eu 4 génocides au XXe siècle, or le terme est employé pour un bien plus grand nombre de situations. Je me souviens d'une conférence où je m'étais senti très mal à l'aise: des personnes s'opposaient sur la question de savoir s'il y avait eu 1 ou 2 génocides dans un certain pays, et les accusations pleuvaient, je n'étais pour ma part pas capable de faire la part des choses entre les deux tendances, faute de connaissance de l'histoire du pays en question. Entamer une discussion sur ce sujet est très périlleux car très vite les passions s'en mêlent (et s'emmêlent), et on taxe vite de ceci ou de cela tout qui met en question la notion. A mon avis le malentendu est qu'un même mot est utilisé pour décrire de situations tellement différentes que le terme devient quasi vide de sens ou rempli de significations contradictoires. Pour l'opération Oluja, je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il ne peut s'agir techniquement d'un génocide, il y a eu des personnes abattues ou expulsées, mais il n'y a pas eu de volonté d'exterminer la population. Ceci dit, je reviens à la question des sens différents d'un même mot: il peut légalement y avoir génocide... avec un seul mort, et ce qui compte d'abord c'est l'intention. Sur ce sujet, il faut rappeler que la Serbie a introduit une action judiciaire auprès d'une Cour de justice internationale, pour génocide des Croates sur les Serbes, il faut voir si une décision sera prise. La Croatie a elle aussi porté plainte -pour génocide des Croates par les Serbes. Peut-être que les deux plaintes son vouées à un rejet par les juristes, il faut attendre leur verdict (s'il y en a un un jour, les parties peuvent retirer leurs plaintes à out moment).
Le samedi 05 janvier 2013 à 17:57 #21100

"Génocide par ci, génocide par là"

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1267

L’Assemblée de l'ONU a ratifié en 1948 la Convention sur la prévention et répression du génocide. Celle-ci précise notamment qu'il s'agit de la destruction totale ou partielle d'un groupe défini.
L'intention joue un rôle important, mais il faut aussi quelques conditions comme un nombre substantiel de victimes. Quelques centaines ne sont probablement pas suffisantes pour obtenir la qualification de "génocide", mais cela dépend probablement aussi de la démographie du groupe concerné. Par exemple une tribu d'indiens en nombre limité, qui verrait le 3/4 de sa population éliminée...
Le problème est que la Convention sur le génocide donne une définition générale ou minimum, confrontée ensuite à diverses interprétations juridiques. Par exemple, comment se fait-il que ce qui s'est passé dans la région de Srebrenica en juillet 1995 est considéré comme un génocide, et non pas l'ensemble des exactions commises en Bosnie entre 1992 et 1995 par les forces serbes avec environ 100.000 victimes...
Un autre problème est le fait qu'il existait des génocides avant la Convention de 1948. Par exemple, l'élimination massive de ressortissants serbes par les oustachis croates entre 1940 et 1945, notamment au camp de Jasenovac, pourrait être qualifié de génocide.
Par contre, les 450 victimes de l'opération "Ouragan" de l'Armée croate ne seront certainement pas considérés comme victimes d'un génocide.
Il y a aussi les arrières-fonds politiques des grandes puissances. Il est probable que l'opération menée par Milosevic et son "Conseil de défense serbe" de prise de la "zone de sécurité de Srebrenica" a obtenu un feu vert tacite des grandes puissances, mais pas avec un quota de victimes aussi important. Le quota autorisé tacitement ayant été largement dépassé, Karadzic et Mladic sont accusés de génocide.
Dans le cas de la reprise militaire des "krajinas" (zones contrôlées par les forces serbes en Croatie avec Knin comme capitale)il est quasi certain que les forces croates ont obtenu le feu vert des grandes puissances, avec un nombre de victimes tacitement autorisé. Ce nombre n'a probablement pas été dépassé, d'où la relaxe des généraux croates (Gotovina)au TPIY.
Le dimanche 06 janvier 2013 à 23:04 #21115

"Génocide par ci, génocide par là"

moorish
Membre
Avatar

Inscription : 17 juillet 2011
Messages : 341

Génocide : destruction totale ou partielle de population, terme employé par des politiciens voulant victimiser une catégorie de population, de préférence la sienne, afin de conserver le pouvoir.
A la mode dans les Balkans depuis les années 80 dont le sens a commencé au Kosovo et qui a fini à la fin des années 90 .

Le terme varie suivant le contexte et la politique

Juillet 95, Srebrenica, plus de 8000 morts en quelques jours = génocide
Mai 45 , Sétif , plus de 10000 morts en quelques jours = massacre
Aout 95, Croatie, 45 ou 450 ou 4500... Génocide
Le lundi 07 janvier 2013 à 11:28 #21118

"Génocide par ci, génocide par là"

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1267

Je rappelle ici les termes de la "Convention sur la prévention et la répression du crime de génocide", ratifié par l'Assemblée de l'ONU du 9 décembre 1948, et qui sert donc de base de référence :
"Le génocide consiste à commettre certains actes dans l'intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux. Ces actes sont les suivants : meurtre de membres du groupe, atteinte à l'intégrité physique ou mentale de membres du groupe, soumission intentionnelle du groupe à des conditions d'existence entraînant sa destruction physique, totale ou partielle."
"Sont punissables non seulement les actes de génocide, mais encore l'entente en vue de comettre le génocide ou l'incitation à comettre le génocide, ainsi que la tentative de génocide et la complicité du crime."
Extraits du livre "L'ONU pour tous" édité par les Nations Unies en mai 1968.
Je pense que c'est une définition assez claire.
Non Moorish, "le terme" de génocide ne "varie" pas "selon le contexte et la politique". C'est plutôt l'interprétation de la définition officielle qui varie selon les pressions politiques.
Je pense que la définition de génocide aurait pu être appliquée aux exactions commises par l'Armée française sur la population algérienne de Sétif, Guelma et villages des Aurès, suite à la manifestion du 8 mai 1945, où fut brandit le drapeau algérien vert et blanc, non pas encore pour l'indépendance de l'Algérie, mais pour la reconnaissance du peuple algérien et de sa contribution à la lutte anti-nazie et à la libération de la France. C'était avant tout une revendication d'égalité de leurs droits en tant que citoyens français face à l'inégalité de leur statut colonial (citoyens de seconde zone aux droits limités).
Ce génocide a été le déclencheur de l'insurrection algérienne d'octobre 1954, les algériens ayant perdu l'espoir d'obtenir l'égalité des droits.
La lutte de libération a duré jusqu'en 1962, au prix de 730.000 victimes algériennes d'actes qui pouvaient également être considérés comme actes de génocide. Mais les Accords de paix d'Evian ont écarté la possibilité de déposer plainte...
Cette succession de violences a sans doute été un des facteurs de la nouvelle vague de violence des années 80.

Accueil forums > Autres pays des Balkans > "Génocide par ci, génocide par là"
Informations du forum
Statistiques du forum :
Nombre d'utilisateurs : 892
Nombre de discussions : 1280
Nombre de messages : 16296
Informations utilisateurs
Dernier utilisateur inscrit : Amine
Membres en ligne : 0
Invités en ligne : 16
Actuellement en ligne :
bhinfo, l'actualité bosnienne Dzana
Tous droits réservés - Site, forum et blog auto-propulsés par un CMS fait maison