Forum Bosnie et Balkans

Des salons de discussions consacrés à la Bosnie et aux autres pays des Balkans.

Vous devez vous inscrire pour participer à ce forum.
Accueil forums > Tout et rien >

LE ROJAVA : UN EXEMPLE DE DEMOCRATIE DIRECTE


Le mercredi 02 mars 2016 à 09:49 #24287

LE ROJAVA : UN EXEMPLE DE DEMOCRATIE DIRECTE

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1239
Site web

LE ROJAVA (Kurdistan syrien) jouxte la frontière de la Turquie. La lutte des kurdes syriens a été relayée dans les médias par la bataille de Kobané, où ils ont réussi en août 2015 à repousser les forces de l'Etat islamique. Et en novembre 2015, les kurdes ont libéré la ville de Sinjar, coupant la route entre Raqua et Mossoul (les deux capitales de l'E.I).
Malgré cet engagement et ses sacrifices sur le terrain, les kurdes du Rojava n'ont pas été invités aux négociations qui ont lieu dans le cadre de l'ONU à Genève concernant un cessez-le-feu et l'avenir de la Syrie.
Pourquoi ?
La réponse est simple : Les Etats occidentaux, pas plus que la Russie, ne veulent la généralisation du modèle des kurdes de Syrie, qui pourtant représente un espoir pour l'ensemble des peuples de la région.
Quel est ce modèle ? C'est la mise en œuvre de la démocratie directe, processus dans lequel les femmes ont un rôle très important, rompant ainsi avec des millénaires de modèle patriarcal et vertical.
Les kurdes du Rojava estiment que la quête du pouvoir et son exercice conduit aux inégalités sociales, à l'oppression et aux guerres.
Ils ont donc concrétisé un projet de "Confédération démocratique", concept élaboré depuis 1993, période coïncidant aussi, pour le Kurdistan d'Anatolie, avec un cessez-le-feu avec l'Etat turc et l'ouverture de négociations. Celles-ci ont été brutalement interrompues par Erdogan en été 2015.
Si entre 1970 et 1993, le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) se référait au marxisme-léninisme, il y eu depuis 1993 tout une réflexion, à laquelle les femmes ont largement contribué, pour rompre avec les schémas autoritaires et trouver de nouvelles voies.
Ils se sont alors inspirés (et même leur leader Ocalan)des concepts développés par Murray Boockchin, un anarchiste du Vermont (USA), qui fut l'initiateur de l'écologie sociale. Le concept de "municipalisme libertaire" (titre de l'un de ses livres) a ainsi été mis en pratique avec succès.
Des Commissions ont donc été créées, regroupant tous les habitants d'une Commune ou d'un quartier, et se partageant les divers tâches et décisions. Des délégués participent ensuite au niveau régional. Non seulement les femmes sont intégrées dans ce processus (avec même un droit de veto), mais aussi les autres minorités (arabes, yézidis), et cela marche !
Leur autre source d'inspiration est l'auto-organisation des peuples indigènes du Chiapas, dont une délégation est venue depuis le Mexique.
C'est un modèle dont les bosniaques devraient aussi développer, sur la lancée du mouvement de février 2014 et des "Plénums", au lieu d'attendre en vain que des politiciens rrangent leurs problèmes.
Le mardi 08 mars 2016 à 12:11 #24290

LE ROJAVA : UN EXEMPLE DE DEMOCRATIE DIRECTE

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1239
Site web

Notre position de soutien aux kurdes su Rojava n'exclut pas des interrogations ou critiques. Le journal "Le Monde de dimanche nous apprend que les forces kurdes du PYD participent à l'encerclement du quartier nord-est d'Alep tenu par les opposants à Bachar El Assad. Or, dans ce quartier dévasté par les bombardements de l'Armée syrienne et aussi plus récemment de l'aviation russe^, vivent plus de 100'000 habitants dans la plus grande précarité, tous les hôpitaux ayant été détruits et il y a un manque d'eau potable.
Il faut espérer que les kurdes du Rojava comprennent la détresse de cette population et l'aide à se relever, en laissant, ces prochains jours, passer les secours et le ravitaillement; en attendant une solution politique.

D'autre part, il est très inquiétant que l'Union européenne donne 3 milliards d'euros à la Turquie d'Erdogan, sous le prétexte d'arranger le problème des réfugiés. Il est à craindre que cette énorme masse d'argent serve surtout pour la répression des kurdes et des mouvements démocratiques en Turquie, ainsi qu'au soutien de "l'Etat islamique". Comment l'Union européenne va contrôler l'utilisation de cette énorme somme ?
Le lundi 22 janvier 2018 à 17:51 #24668

LE ROJAVA : UN EXEMPLE DE DEMOCRATIE DIRECTE

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1239
Site web

ALERTE !
Le président turc Erdogan a ordonné à l'Armée turc de pénétrer en Syrie pour attaquer les Kurdes du Rojava, en commençant par l'attaque, soutenu par des unités de l'Armée dite "Libre", de la poche d'Afrin, au nord d'Alep, longeant sur deux côtés la Syrie.
Il y a 500'000 habitants, en grande majorité kurdes, défendus par des unités des YPG, qui comprend aussi des combattantes. Les YPG sont les forces armées du Parti de l'Union démocratique (PYD du Kurdistan syrien, et comprend aussi des minorités arabes et yézidis,
Le PYD (comme le PKK en Turquie) a depuis une dizaine d'années abandonné l'idéologie marxiste-léniniste pour adopter celles du communisme libertaire selon l'apport de l'écolo-libertaire Murray Bookchin (décédé au Vermont).
Contrairement à la domination patriarcale qui domine dans tout le Moyen-Orient, et qui constitue la base des dictatures, les kurdes du Rojava et de Turquie mettent en pratique une démocratie directe où les femmes ont un rôle important, y compris dans les combats contre l'Etat islamique, et notamment, en novembre 2017, la prise ou libération de Raqqa (la capitale de l'EI en Syrie).
Ce n'est pas un hasard s'il y a maintenant l'EI défait, une alliance de fait entre dictateurs contre l'émergence d'un processus de démocratie directe et (autogestionnaire)qui constitue de fait une menace pour le pouvoir de ces dictateurs (même élus comme Erdogan et Poutine. On peut ajouter Bachar El Assad, même si celui-ci proteste contre une invasion par la Turquie d'une partie du territoire syrien.
Le prétexte d'Erdogan est que le PKK et donc le PYD seraient des mouvements "terroristes". Mais ce qualificatif a toujours été mis en avant contre les mouvements de libération, y compris par la France contre le FLN algérien.
Aujourd'hui, la France met en garde la Turquie contre cette opération militaire. espérons que cette prise de position sera partagée par l'Union européenne. En effet, il ne faut plus espérer que la Turquie devienne membre de l'UE, à moins d'un changement radical.
Il faut maintenant que le Conseil de sécurité de l'ONU interdise le survol du Rojava et nt. de la région d'Afrin par l'aviation militaire turc, qui a déjà tué des centaines de civils en quelques jours.
Afin de stopper cette escalade, il faut que le PYD (kurdes syriens) puisse participer aux négociations sur l'avenir de la Syrie (ceci malgré le veto turc); ceci en échange de la promesse de ne plus vouloir relier les deux zones du Rojava (est et ouest avec Afrin) qui constitue aussi un prétexte de l'intervention turc.
Le mercredi 24 janvier 2018 à 17:06 #24670

LE ROJAVA : UN EXEMPLE DE DEMOCRATIE DIRECTE

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1239
Site web

Aujourd'hui mercredi, près d'un millier de Kurdes et sympathisants étaient réunis devant l'ONU pour dénoncer l'agression de la Turquie d'Erdogan contre la région Kurde d'Afrin, où vivent aussi d'autres minorités. Le Conseiller national Carlo Sommaruga (Parti Socialiste) était présent et a relevé que la Turquie violait le droit international, profitant du fait que le Rojava (Kurdistan syrien) n'est pas un Etat reconnu, malgré sa contribution majeure à la défaite de l'Etat islamique, notamment la libération de Raqqua.
Le Groupe parlementaire du PS va interpeller le gouvernement suisse. Il a aussi critiqué le manque de réaction des Etats européens, la France se contentant d'appeler Erdogan "à la retenue".
Il y a de gros enjeux, la Turquie pouvant brandir la menace de passer dans le camp de la Russie si elle est trop critiquée.
Sur le terrain, les forces Kurdes de PYD résistent, mais les bombardement se poursuivent, touchant des civils.
Le Rojava a un handicap similaire à la Bosnie-Herzégovine en 1992-95 : n'avoir pas d'accès à la mer ou à une frontière ouverte. Et le CICR n'y est pas présent,
Il est urgent que les Kurdes puissent participer aux négociations sur l'avenir de la Syrie, qui vont probablement reprendre à Genève, ceci d'autant plus que leur fonctionnement de démocratie directe peut servir d'exemple pour cette région.
Le lundi 29 janvier 2018 à 12:04 #24680

LE ROJAVA : UN EXEMPLE DE DEMOCRATIE DIRECTE

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1239
Site web

L'offensive des forces turcs se poursuit. Face à la résistance de la population kurde, les militaires turcs mettent le feu à des forêts dans le but d'incendier des villages.
En un jour, il y a eu dans la ville d'Afrin 32 morts et 49 blessés (dont 13 enfants) par bombardement de l'aviation turque.
Ils ont aussi bombarder le camp de réfugiés de Rubar, faisant de nombreuses victimes civils. Il y aurait 400'000 réfugiés dans la région d'Afrin, qui avait jusqu'à présent été épargnée par la guerre.
Des forces Kurdes YPG d'autres régions tentent de rejoindre cette région encerclée, dont plusieurs dizaines de militants internationaux regroupés dans l'International Freedom Battalion) qui ont participé à la libération de Raqqa en luttant contre les forces de l'Etat islamique (EI).

Vous pouvez vous informer en consultant le site Rojavainfo (www.rojinfo.com)créé en juillet 2017 par des journalistes indépendants. Il y aussi le site rojava-xyz.
Le mardi 30 janvier 2018 à 10:47 #24683

LE ROJAVA : UN EXEMPLE DE DEMOCRATIE DIRECTE

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1239
Site web

Un livre résume bien la situation du Kurdistan/Rojava : Le peuple Kurde, clé de voûte du Moyen-Orient, écrit par Olivier Piot (grand reporter indépendant) aux éditions Les petits matins (ISBN 978-2-36383-234-4).
L'auteur est confiant dans le rôle que pourrait jouer le peuple Kurde et plus particulièrement le PYD (Part de l'Union démocratique) proche du PKK (progressistes Kurdes de Turquie) avec son projet de démocratie directe fédérant les différentes communautés de Syrie.
Mais tout dépendra actuellement de la capacité de résistance du PYD face à l'agression de la Turquie d'Erdogan et de la position des Etats occidentaux et de la Russie.Il semble que la réunion de conciliation de Sotchi, organisée par la Russie ce mardi 30 janvier n'a pas la participation attendue.
Et les rencontres prévues à Genève sont également en échec à cause de différents blocages, dont le refus de la Turquie d'Erdogan de négocier avec les Kurdes du PYD et du PKK.
Les Etats occidentaux contribuent eux aussi à ce blocage en n'enlevant pas le PKK de la liste des "organisations terroristes". Cette levée est maintenant urgente pour contribuer à débloquer la situation, et à condamner fermement l'agression en cours contre le Rojava.
Une fois de plus, comme lors de l'agression menée par la Serbie de Milosevic contre la République de Bosnie-Herzégovine, on assiste à un ballet de protestations (appels "à la retenue"...) sans mesures réels, comme un embargo commercial de la Turquie et soutien concret de la résistance kurde, ne serait-ce que par reconnaissance pour tous les sacrifices consentis pour combattre et vaincre l'Etat islamique.
Le jeudi 01 février 2018 à 12:36 #24687

LE ROJAVA : UN EXEMPLE DE DEMOCRATIE DIRECTE

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1239
Site web

Les militaires turcs continuent d'incendier plusieurs forêts dans le territoire d'Afrin, ce qui constitue un écocide pour cette région. Ils tirent sur les villageois qui tentent d'éteindre les incendies. La Turquie poursuit les bombardements sur la population civile et notamment les camps de réfugiés.
Ces bombardements par l'aviation turque sont possibles par le feu vert de Poutine.
Donald Trump proteste vaguement. Que va-t-il faire face à l'ultimatum de la Turquie qui menace une centaine de militaires américains stationnés dans la ville de Mirbej, située dans la parte est du Rojava, à une centaine de kilomètres d'Afrin ?
Le 30 janvier, 40 personnes ont été tuées et 120 blessés ont été conduits à l'hôpital d'Afrin.

Un mouvement de solidarité s'organise petit à petit en Europe, mais la censure exercée par la plupart des médias n'aide pas la population de nos pays à prendre conscience du problème et à se solidariser avec les combattants et population civile du Rojava. L'une des causes de cette censure (à quelques rares exceptions près) est sans doute l'élan révolutionnaire libertaire qui anime le Rojava, avec un modèle de démocratie participative (où les femmes ont un grand rôle) qui est à l'antipode des modèles autoritaires et verticaux prédominants au Moyen-Orient et du modèle néolibéral qui donne le pouvoir aux milliardaires (qui sont propriétaires de la plupart des grands médias.
Il y a donc une collusion d'intérêts entre dictateurs, fascistes et grands décideurs capitalistes.
Signalons quelques rassemblements solidaires :
- le 24 janvier à Quimper, projection du film "Rojava, une utopie au cœur du chaos syrien"
- le 29 janvier à la Mairie de Lyon, échange entre militants kurdes et une centaine de citoyens et d'élus.
Contact : amitieskurdesdelyon@gmail.com
Le jeudi 01 février 2018 à 13:58 #24689

LE ROJAVA : UN EXEMPLE DE DEMOCRATIE DIRECTE

Rossignol
Membre

Inscription : 01 février 2018
Messages : 0

Bonjour, voici quelques documents récents sur la résistance du Rojava face à l’agression turque du canton d’Afrin.
Alternative libertaire : http://www.alternati...a-defense-d-Afrin Reporterre : https://reporterre.n...ecologiste-Murray Un article paru dans l'Humanité : https://humanite.fr/...ion-turque-649408 Serpent libertaire : http://serpent-liber...-les-kurdes-du-no Serpent libertaire, un article du Monde diplomatique : https://www.monde-di...URT/57879#partage Chris Den Hond, belge, vidéo journaliste militant : http://www.letelegra...2018-11826658.php Kedistan : http://www.kedistan....clairages/rojava/ Rojinfo : https://rojinfo.com/contact/ Renverse : https://renverse.co/...Afrin-Rojava-1372
Ayant pu constater la quasi-censure dans les médias, je vous remercie pour vos différentes prises de position sur cette cause. Bien cordialement
Le jeudi 01 février 2018 à 18:38 #24690

LE ROJAVA : UN EXEMPLE DE DEMOCRATIE DIRECTE

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1239
Site web

Situation sur le terrain le 1er février (Résumé de ROJinfo) :
Les combats sont intensifs sur plusieurs points du territoire défendu par les forces Kurdes YPG, sur le mont Barsaya et autour des localités de Jindives, Ma'mal et Rajo. Les forces turcs et leurs supplétifs (souvent de pauvre réfugiés syriens en Turquie embrigadés)ont pu avancé dans les plaines avec leurs tanks et artillerie, mais se heurtent à la résistance des Kurdes dans les contreforts montagneux.
Face à cette résistance, l'aviation turc multiplie les raids aériens sur les villes et villages, provoquant de nombreuses victimes. Des habitants se sont réfugiés à Alep.
Il est important que cette offensive soit brisée car Erdogan veut conquérir le Canton d'Afrin et en chasser ou tuer la population avant de s'attaquer aux deux autres Cantons plus à l'est, dont celui de Kobané.
Les grandes puissances, comme durant la guerre en Bosnie-Herzégovine, laissent faire.
Cela montre bien que leurs dirigeants n'ont en tête que leur profits et pouvoir au détriment du droit international et de la protection des populations, en l'occurrence les Kurdes et autres minorités alliés dans un magnifique projet de démocratie directe et d'autogestion.
Le samedi 10 février 2018 à 16:28 #24724

LE ROJAVA : UN EXEMPLE DE DEMOCRATIE DIRECTE

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1239
Site web

9 février : Il se confirme que l'offensive terrestre des forces turcs avec ses supplétifs islamistes a échoué : 43 tanks turcs ont été détruits, 22 autres ont été mis hors combat. Entre 700 et 1000 soldats turcs et islamistes ont été tués.
L'offensive surprise de l'Armée turque le 20 janvier a pu être stoppée par les 10'000 combattants kurdes qui étaient sur place. Mais ils manquaient alors d'armes anti-chars. Des renforts sont alors aarivés une semaine après depuis Raqqua avec des armes anti-chars, qui ont alors fait la différence et stoppé l'offensive.
En effet,une moitié des combattants kurdes d'Afrin étaient engagés dans les combats contre les forces de l'Etat islamique, notamment à Raqqua, et ils ont pu revenir grâce à un accord de passage dans la région d'Alep tenue par les forces gouvernementales de Syrie.

Les grands médias de nos pays n'informent pas sur le déroulement de cette bataille. Cela nous rappelle un silence similaire lors de l'offensive des forces serbes en Bosnie-Herzégovine. La grande différence est le fait que les Bosniaques ne disposaient pas d'armes (notamment anti-chars) en suffisance pour contenir cette offensive, à cause notamment de l'embargo sur les armes imposée illégalement à la République de Bosnie-Herzégovine par les grandes puissances.

Il est à craindre une fois encore que les grandes puissances choisissent de favoriser les dictatures en place dans le région par peur d'une avancée de la révolution sociale qui existe au Rojava kurde et qui rallie de plus en plus d'autres minorités de la région et s'élargit en Syrie.

En 1936 en Espagne, les dirigeants des grandes puissances ont préféré favorier une victoire des fascistes espagnols avec Franco que laisser se développer une avncée socialiste autogestionnaire impulsé par le syndicat et mouvement CNT-FAI anarcho-syndicaliste, qui était de loin le plus puissant mouvement social avec près de 2 millions d'adhérents. Très rapidement, face au coup d'état fasciste du 19 juillet 1936, ses militants se sont mobilisés,et se sont emparés des casernes de Barcelone pour équiper ses colonnes de combattants qui ont affronté les troupes fascistes en Aragon.
Comme au Rojava, les libertaires ne se sont pas limités à la lutte armée, mais ont aidés les collectivités locales à s’organiser sur une base autogestionnaire tant dans les villes que dans les campagnes. Gaston Leval, dans son livre "Espagne libertaire" a magnifiquement relaté ces avancées sociales basées sur une majorité des populations. Malgré la guerre, il y a eu des avancées remarquables, qui méritent d'être meiux connues aujourd'hui.
Le mercredi 14 février 2018 à 12:40 #24749

LE ROJAVA : UN EXEMPLE DE DEMOCRATIE DIRECTE

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1239
Site web

Selon un communiqué des autorités d'Afrin du 12 février 2018, 617 attaques aériennes ont été recensées, avec des dégâts importants dans l'infrastructure civile (stations et réseaux d'eau potable, électrique, écoles.
2700 bombardements par artillerie ont complétés les destructions par voie aérienne.
Les victimes se comptent par centaines.
Sur le terrain, l'avancée des tanks et troupes au sol a été stoppée : une cinquantaine de chars d'assaut détruits, ainsi que deux hélicoptères d'attaque. Un millier de militaires turcs ont perdu la vie dans cette agression commanditée par Recep Erdogan. Comment va-t-il justifier ces morts inutiles auprès des familles ?
Le vendredi 23 février 2018 à 09:25 #24834

LE ROJAVA : UN EXEMPLE DE DEMOCRATIE DIRECTE

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1239
Site web

Le 21 février, une colonne de véhicules d'une brigade envoyée par le gouvernement syrien entrée en renfort dans le Canton d'Afrin et s'est déployées ces derniers jours sur la ligne de front. Le but est de repousser les forces turcs et de sécuriser la frontière.
Selon l'accord passé avec le PYD, il est prévu qu'à la fin des hostilités, les postes-frontières seront sous l'égide du gouvernement syrien. Par contre, l'autonomie du Canton devrait être respectée. Le futur statut et partage de pouvoir pour tout le Rojava faisant l'objet de négociations.
Avec ce renfort, l'offensive des forces turques (avec ses supplétifs) est sérieusement stoppée, mais les bombardements par l'aviation turque se poursuit contre les infrastructures, les villes et villages, causant de nombreuses victimes civiles (ce qui nie la propagande turque).

Plus au sud, dans la région de la Gouta au nord de Damas, c'est encore pire pour la population civile, pilonnée et bombardée par l'aviation syrienne, causant des centaines de morts tous les jours depuis une semaine. Le Conseil de sécurité de l'ONU est paralysé par le veto de la Russie, qui refuse une trêve et l'arrêt des bombardements. La région d'Idlip est également sous le feu des forces syriennes.

Alors qu'il y avait un espoir de négociations pour mettre fin aux combats en Syrie, on assiste à une nouvelle phase de guerre meurtrière pour les populations civiles, qui souhaitaient initialement un changement de régime par des manifestations pacifiques, cruellement réprimées.
Le lundi 12 mars 2018 à 22:44 #25237

LE ROJAVA : UN EXEMPLE DE DEMOCRATIE DIRECTE

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1239
Site web

Afrin bientôt comme Sarajevo !
Les forces d'agression turques ont réussit une percée et sont maintenant aux portes de la ville d'Afrin qui abrite depuis quelques jours des dizaines de milliers d'habitants des campagnes environnantes, fuyant l'avancée des forces turcs et de leurs supplétifs islamistes.
Les hôpitaux qui fonctionnent encore sont complètement débordés par l'afflux des blessés. Le nombre de morts va très vite dépasser le millier, car le pilonnage de la ville a commencé.
Déjà l'eau potable a été coupée, ce qui constitue un énorme problème pour les assiégés; ce que les sarajéviens ont également subi.

Comme aussi en Bosnie-Herzégovine jusqu'en août 1995, les grandes puissances restent impassibles, prisonnières de leurs intérêts. Les injonctions du Conseil de sécurité n'ont aucun poids, ni pour la Goutha orientale (assiégée par les forces du régime de Damas), ni pour Afrin. La seule mesure efficace serait l'interdiction de survol du Canton d'Afrin par les avions bombardiers turques, avec abattage de quelques-uns de ces avions en guise d'avertissement à Erdogan.
Mais il y a trop d'intérêts en jeu, et un cynisme sans limite qui se traduit en trahison et abandon des combattants kurdes qui ont été courageusement en première ligne dans le combat contre les islamistes de Daech qui voulaient imposer leurs lois rétrogrades par la force et la terreur.

Il y a aussi un problème du côté des Kurdes de la diaspora qui manifestent tout seuls à Paris, à Bruxelles ou à Genève, sans penser qu'il serait judicieux de faire appel aux citoyens européens et à leurs organisations politiques ou simplement humanitaires.
Leurs manifestations auraient certainement plus de poids s'ils prenaient la peine de contacter les militants et organisations qui sont prêts à les soutenir; et ceci pas juste quelques heures avant...
Il faut à cet égard saluer la prise de position de Mélanchon, très critique par rapport au gouvernement français.

Accueil forums > Tout et rien > LE ROJAVA : UN EXEMPLE DE DEMOCRATIE DIRECTE
Informations du forum
Statistiques du forum :
Nombre d'utilisateurs : 892
Nombre de discussions : 1275
Nombre de messages : 16256
Informations utilisateurs
Dernier utilisateur inscrit : Amine
Membres en ligne : 0
Invités en ligne : 18
Actuellement en ligne :
bhinfo, l'actualité bosnienne Dzana
Tous droits réservés - Site, forum et blog auto-propulsés par un CMS fait maison