Forum Bosnie et Balkans

Des salons de discussions consacrés à la Bosnie et aux autres pays des Balkans.

Vous devez vous inscrire pour participer à ce forum.
Accueil forums > Discussions générales sur la Bosnie >

SOLIDARITE INTERNATIONALE BOSNIE HERZEGOVINE (SIBH)


Le samedi 10 décembre 2016 à 14:00 #24483

SOLIDARITE INTERNATIONALE BOSNIE HERZEGOVINE (SIBH)

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1223
Site web

Un de nos projets prend forme : il s'agit de la création d'un réseau solidaire basé sur des Sections nationales de plusieurs pays. Pour l'instant la Suisse et la France. Lors d'une AG qui a eu lieu le 9 décembre à Paris avec une quinzaine de participants, un Bureau de la région parisienne a été constitué.
Cela répond à une nécessité suite à la disparition (il y a déjà plusieurs années) de l'Association Sarajevo avec les décès de Francis Jeanson et de Faik Dizdarevic) et de l'Association de soutien aux survivants de Srebrenica (qui était animée par Sadija Ombasic, elle aussi disparue).
La relève a tardé vu que la Bosnie-Herzégovine n'était plus un sujet d'actualité. Mais il s'avère de plus en plus que ce pays est mis en danger par la politique des nationalistes serbes qui, malgré la faillite financière de leur "entité3 pompeusement appelée "République", continuent de préparer la sécession de la RS, en vue de leur rattachement à la Serbie, ce qui déclencherait inexorablement un nouveau conflit.
Peu de citoyens en Europe sont conscients de ce danger. Et l'on peut de moins en moins compter sur la classe politique européenne, qui continue de propager la version mensongère de "guerre civile" afin de cacher à l'opinion publique la complicité de leurs prédécesseurs (en France Mitterand) avec les agresseurs nationalistes serbes. De nombreux politiciens de droite, d'extrême-droite, comme de gauche et d'extrême-gauche, sont prêts (comme Trump aux USA) à faire des concessions à Poutine.
Or celui-ci soutient activement le projet de sécession de la "République serbe", tout en sachant très bien le risque qu'il fait ainsi planer sur l'Europe occidentale.
C'est donc aux citoyens de se mobiliser, car on l'a bien vu entre 1992 et 1995, les politiciens ne sont pas fiables. Ils ont imposé un embargo sur les armes à la "République de Bosnie-Herzégovine" afin de faciliter une victoire rapide de Milosevic; et ont délibéré,net sacrifié la "zone de sécurité de Srebrenica" (étant ainsi complices du génocide) afin de mettre fin à la guerre par l'Accord de Dayton, en sacrifiant encore une fois la région de Srebrenica, donnée en cadeau à la "République serbe".
Peut-on faire confiance aux politiciens qui prennent ou prendront le pouvoir dans un contexte de virage populiste et islamophobe : non !
Est-ce que les quelques mouvements citoyens, qui existent aussi en Serbie, auront la capacité de contribuer à éviter un nouveau conflit ? Il n'y a aucune garantie vu nos faibles moyens, mais ce qui est certain, c'est qu'il faut s'engager maintenant, avant qu'il ne soit trop tard.
Contactez-nous par info@solidarite-bosnie.ch (en attendant une adresse email en France)
Le mercredi 14 décembre 2016 à 01:51 #24486

SOLIDARITE INTERNATIONALE BOSNIE HERZEGOVINE (SIBH)

sirene
Membre
Avatar

Inscription : 20 mars 2014
Messages : 66

Bonjour Ivar:

je suis toujours avec la cause Bosniaque, je vis au Maroc, prête a assister votre projet.
Le jeudi 15 décembre 2016 à 10:10 #24487

SOLIDARITE INTERNATIONALE BOSNIE HERZEGOVINE (SIBH)

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1223
Site web

Bonjour Sirene,

La meilleure façon de nous assister serait de créer un petit groupe SIBH-Maroc. Comme toute association, il suffit au départ de trois personnes. Tu trouveras sur ce Forum (voir sous "membres"* quelques marocain-ne-s.
Un ingénieur agronome avait pris contact, mais il n'a pas malheureusement pas eu de réponse de la part de bosniaques.
Ce qui serait intéressant, c'est de faire paraître des articles sur la Bosnie-Herzégovine dans des médias au Maroc. Il y a quelques points communs entre les deux pays, notamment une importante petite paysannerie et artisans, deux secteurs mis de côté par les tenants de la mondialisation ultra-libérale et qui veulent un monde dominé par les multinationales.
Les petits-paysans et artisans ont un rôle important dans un pays, bien au-déla de leur production, car ils sont les héritiers de cultures millénaires, des transmetteurs de traditions vivantes, qui expriment l'originalité et l'âme d'une région, voir d'un pays.
Malheureusement, les traditions culturelles (par exemple en Bosnie-Herzégovine la confection des tapis kelims) se perdent. De plus en plus, les échoppes de Mostar ou Sarajevo vendent des produits confectionnées ailleurs de façon industrielle.
Etant moi-même artisan (tapissier-décorateur), j'ai beaucoup apprécié la visite d'ateliers d'artisans au Maroc, notamment à Meknes, Fez et Marrakech.
Le mardi 20 décembre 2016 à 01:28 #24493

SOLIDARITE INTERNATIONALE BOSNIE HERZEGOVINE (SIBH)

sirene
Membre
Avatar

Inscription : 20 mars 2014
Messages : 66

Merci Ivar, pour ton encouragement, je suis aussi contente que tu as apprecié la visite de ces ateliers artisanales de mon pays, je dois chercher des gens motivants pour cette association, moi j’écris déjà pour la bosnie, vu que mon domaine est culturel, j'ai fais des traductions de poèmes Bosniaques qui sont traduite en Français, car je ne connais pas le bosniaque, donc, je compte sur le Français.

c'est quoi la différence entre cette association S IBH et celles qu'on voit dans d'autres pays consacré uniquement au tourisme par exemple, est ce qu'il y'a une vision différente?
Le jeudi 22 décembre 2016 à 18:28 #24496

SOLIDARITE INTERNATIONALE BOSNIE HERZEGOVINE (SIBH)

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1223
Site web

Nous encourageons effectivement la venue en Bosnie-Herzégovine, notamment par le biais de la Marche pour la paix, qui constitue une excellente introduction, qui peut être complétée par la visite de Sarajevo, Mostar et d'autres villes et sites intéressants. Mais vu l'instabilité de la situation politique du pays, nous souhaitons plus que du simple tourisme.
En effet, il s'agit aujourd'hui d'établir des liens solidaires et de soutenir l'émergence de la citoyenneté active et de la société civile, afin d'ouvrir une alternative à l'allégeance récurrente à des politiciens.
Nous encourageons ainsi la création d'associations et de coopératives, ce qui n'est pas toujours évident vu que les libres associations de citoyen-ne-s n'existaient pas dans les pays socialistes.
Faire connaître l'histoire de la Bosnie-Herzégovine, remontant au XIIIème siècle, c'est aussi contribuer à lutter contre le lobby de propagande nationaliste serbe, qui nie l'histoire de la Bosnie-Herzégovine et l'existence d'un peuple différent des peuples serbe et croate (avec toutefois des mariages mixtes qui créent des ponts entre ces différents peuples).
En effet, la propagande serbe prétend que les bosniaques ne sont que des serbes convertis à l'islam; un point du vue aussi absurde que celui de nationalistes croates qui imaginent que les bosniaques sont des croates convertis à l'islam à l'arrivée des ottomans.
En fait, les bosniaques étaient déjà au XIIIéme siècle confrontés à ces deux pays et peuples voisins, divisés par le schisme de la chrétienté entre orient (orthodoxes) et occident(catholiques). Afin d'éviter de choisir entre l'une et l'autre des églises chrétiennes (Rome et Constantinople, les bosniaques ont opté pour leur propre interprétation religieuse : à la fois chrétienne et bogomile, avec une volonté d'autonomie et de résistance face aux deux conceptions dominantes dans le monde chrétien.
Cette autonomie de pensée, qui reliait le peuple et ses élites, notamment la lignée des rois de Bosnie & Herzégovine, a constitué le fondement de ce pays, devenu "République socialiste de Bosnie-Herzégovine" en 1945, après une période de 4 siècles sous le règne de l'Empire ottoman.
Leur conversion à l'islam, tout en gardant dans le fond leur philosophie bogomile, leur a sans doute offert un statut privilégié par rapport aux catholiques croates et aux orthodoxes serbes. Mais il ne faut pas oublier que la contre-partie était leur enrôlement dans les guerres menées par l'Empire ottoman, dont beaucoup ne revenaient pas ou alors estropiés, alors que les bosniens serbes et croates étaient exemptés du service militaire (mais soumis à des taxes).
Pourquoi évoquer l'histoire ? Et bien cela reste un enjeu majeur aujourd'hui. En effet, les dirigeants de la "République serbe" ne veulent pas reconnaître l'histoire de la Bosnie-Herzégovine (dont ils font néanmoins partie) et ont imposé dans leurs écoles l'exclusion de cette histoire plurielle et commune, pour n'enseigner que l'histoire et la culture de la Serbie, le pays voisin...
Ceci dans le but évident de préparer la nouvelle génération bosno-serbe à la guerre par la sécession de leur dite "République". Il y a là un risque majeur, sous-estimé en Europe, qui serait pourtant directement menacée si un conflit devait éclaté, car la "République serbe" bénéficie du soutien de la Russie de Poutine.
Contribuer à éviter le basculement dans un nouveau conflit constitue donc un souci majeur pour les membres de "Solidarité Internationale Bosnie Herzégovine"(SIBH), ce qui est évidemment très éloigné de la simple attraction touristique.
Le lundi 24 avril 2017 à 19:33 #24557

SOLIDARITE INTERNATIONALE BOSNIE HERZEGOVINE (SIBH)

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1223
Site web

Nous vous invitons a venir a la Marche pour la paix 2017. Voir la rubrique Marche pour la paix ou sous Actualite : Chemin de paix. Nous prévoyons des rencontres avec explication du projet SIBH qui est basé sur des sections nationales.
Durant une première période, depuis 2005, cette marche de 80 kilomètres avait surtout comme but de rendre hommage aux survivants du génocide et aux 8370 victimes. Des vétérans étaient d'ailleurs présents pour expliquer ce qui s'était passé en juillet 1995 tout au long de ce parcours, qui était celui de la colonne des 14'000 hommes partis de Srebrenica au soir du 11 juillet et dont seule une petite moitié a survécu.
Mais cette année l'accent sera aussi mis sur comment contrer la menace de sécession de la République serbe, programmée pour 2018, avec l'appui de la Russie de Poutine et de l'eglise orthodoxe. Cette menace doit être prise au sérieux car si les survivants du génocide qui vivent maintenant sous le joug de la République serbe sont les premiers menacés, il y a un risque majeur pour la paix en Europe vu l'implication de la Russie.
C'est donc aux Bosniaques de la diaspora et aux marcheurs internationaux de mener un travail d'explication auprès des autorités et des medias de nos pays.
En effet, ces instances ne voient que le danger islamique et sous-estiment la capacité de nuisance des extremistes serbes, dirigeants de la République serbe et église orthodoxe, ainsi que de possibles manipulations par les services russes qui pourraient commettre des services mis sur le compte des islamistes...
Il y a donc une formation politique a développer dans un esprit citoyen et autonome.
Le lundi 25 septembre 2017 à 10:08 #24608

SOLIDARITE INTERNATIONALE BOSNIE HERZEGOVINE (SIBH)

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1223
Site web

La prochaine AG de SIBH aura lieu le 12 novembre à Paris. Si vous souhaitez y participer, contactez-nous à info@solidarite-bosnie.ch en attendant une adresse dans la région parisienne. Nous transmettons.
L'enjeu principal de cette AG est de trouver 3 responsables de la région parisienne pour SIBH-fr, la section française de notre réseau international, qui se construit en étant basé sur des sections nationales. Celles-ci ont pour mandat de créer des partenariats avec les rares associations existantes en lien avec la Bosnie-Herzégovine.
Nous souhaitons ainsi décentraliser le travail de promotion pour la Marche de la paix (8-10 juillet) et du Chemin de paix ouvert entre avril et octobre en trouvant ou en formant des groupes de marcheurs. Jusqu'à présent, il y a chaque année, à la Marche pour la paix, de 20 à 80 participant-e-s à notre groupe "Solidarité Internationale Bosnie Herzégovine", avec logement en Chambres d'hôte.
Nous souhaitons, avec nos partenaires de la région de Srebrenica, développer la participation des citoyens européens non seulement en juillet, mais aussi en petits groupes d'avril à octobre, avec des étapes d'une quinzaine de kilomètres.
Lors de la guerre en Bosnie-Herzégovine, 400 collectifs de nature diverses, se sont constitués en rupture avec la politique pro-serbe du gouvernement Mitterand, pour contrer la propagande officielle qui présentait le conflit comme étant une "guerre civile" et démontrer la réalité de l'offensive serbe. Sur le terrain , des convois d'aide ont été formés en regroupant différentes initiatives.
Mais dès les Accords de Dayton fin 1995, la plupart de ces collectifs, réunis dans la "Convergence citoyens-citoyennes pour la Bosnie" se sont dissous.
Et dans la région parisienne, l'Association Sarajevo (avec Faik Dizdarevic) et l'Association de soutien aux survivants de Srebrenica (avec Sadija Ombasic) ont disparus peu après le décès de leurs animateurs au début des années 2000.
Il y a donc un vide qui n'a jamais été comblé, malgré les tentatives de "Coordination francophone BH entre fin 2009 et 2012, suite au Colloque Bosnie de Lyon en mars 2009.
Ce vide est inquiétant vu d'une part l'existence d'un réseau pro-nationaliste serbe bien rôdé et qui dispose de moyens importants et d'autre part la très sérieuse menace de sécession de la "République serbe" qui se prépare par l'endoctrinement des serbes de Bosnie par leurs médias contrôlées par les dirigeants de la RS, qui présentent les serbes comme victimes et les Musulmans comme agresseurs, ce qui fait de Karadzic et Mladic des héros du peuple serbe. Un des seuls journalistes critique de Banja Luka a été menacé de mort et contraint à l'exil.
Et dans le système scolaire, toute mention à l'histoire et à la culture de la Bosnie-Herzégovine a été systématiquement éliminée pour n'inclure que l'histoire et la culture de Serbie, le pays voisin, ceci afin de préparer la nouvelle génération à une guerre inévitable en cas de sécession.
Le problème est qu'aux yeux des gouvernements et des grands médias le danger ne peut provenir que des islamistes, ce qui fait que les citoyens de nos pays ne sont pas conscients du danger qui plane sur la Bosnie-Herzégovine, un pays calme actuellement.
C'est dire l'urgence d'un nouvel engagement, avec une réflexion collective et des activités tels que projection de films et conférences-débats, expos. etc.
Le dimanche 05 novembre 2017 à 19:32 #24618

SOLIDARITE INTERNATIONALE BOSNIE HERZEGOVINE (SIBH)

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1223
Site web

Le 31 0ctobre à Genève, lors de son exposé sur la situation en Bosnie-Herzégovine, Florence Hartmann a confirmé le risque de sécession de la République serbe, à laquelle Dayton a accordé le 49% du territoire de la Bosnie-Herzégovine, divisé en deux "entités".
Dans un contexte de montée des partis populistes et islamophobes aux USA et en Europe, ce risque est multiplié, ce qui nécessite une attention particulière et urgente si l'on veut éviter que se produise un conflit majeur au cœur de l'Europe.
Pour que les citoyens européens prennent conscience des enjeux et s'organisent en conséquence, il est impératif que les Bosniaques de la diaspora se mobilisent dans un esprit d'ouverture. Or, le problème est qu'ils s'enferment bien souvent dans un statut passif de victimes, ce qui n'aide pas à dépasser leurs traumatismes du passé et à affronter la situation présente.
Le réseau Solidarité Internationale Bosnie Herzégovine essaie de contribuer à une réflexion commune sur les moyens de prévention à entreprendre pour éviter le déclenchement d'un nouveau conflit (par la sécession de la RS); dont cette fois-ci l'Europe ne sortirait pas indemne.
Toute contribution est bienvenue !
Le jeudi 09 novembre 2017 à 17:34 #24622

SOLIDARITE INTERNATIONALE BOSNIE HERZEGOVINE (SIBH)

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1223
Site web

Notre réseau Solidarité Internationale Bosnie Herzégovine cherche à combler un vide, notamment dans la région parisienne, après la disparition de plusieurs associations en lien avec la Bosnie-Herzégovine. Nous estimons aussi qu'il est nécessaire de se rencontrer en direct. Une quinzaine de personnes ont répondu à notre appel, et notamment quelques femmes d'origine bosniaque qui vivent en France.
Ce sera au nouveau Comité de définir les objectifs. Nous espérons qu'il y aura une promotion de la Marche pour la paix en France (rôle jusque là assumé par Solidarité Bosnie Genève), l'organisation de conférences-débats, projection de films bosniaques, intervention auprès des autorités et des médias, rassemblements et autres initiatives, si possible en lien avec les quelques associations existantes.

Durant la guerre en Bosnie-Herzégovine, il y a eu beaucoup d'initiatives citoyennes solidaires, en rupture avec la politique pro-serbe du gouvernement Mitterand. Environ 400 collectifs se sont rassemblés dans une "Convergence des citoyens-citoyennes pour la Bosnie" avec des Congrès importants et même un journal qui a existé jusqu'en 1999. Mais les Accords de Dayton et la prise de pouvoir par des politiciens corrompus ont découragé les membres de ces collectifs solidaires, qui ont disparu entre 1996 et 1999, à l'exception de 5 ou 6 associations et quelques personnalités engagées, dont Florence Hartmann.
En mars 2009, le Colloque Bosnie, organisé par Mir Sada (Lyon) et Solidarité Bosnie (Genève) a réunit 120 personnes, dont 6 animateurs d'associations en Bosnie-Herzégovine. Lors du bilan de ce week-end a été lancé une Coordination francophone BH, qui voulait se baser sur les quelques associations existantes, projet qui a échoué malgré des résultats positifs, comme l'engagement d'Emmaus synergie (Paris) dans l'aménagement du Chemin de paix et l'équipement d'une cinquantaine de Chambres d'hôtes le long du Chemin.
LE 11 juillet 2014, lors de la réunion-bilan de la Marche pour la paix, A été fondé "Solidarité Internationale Bosnie Herzégovine", cette fois-ci sur la base d'adhésions individuelles. Mais en raison de difficultés, notamment pour contribuer au projet d'achat de terrains afin de pouvoir construire des infrastructures en dur sur les lieux d'étape afin de compléter les villages de tentes, un certain nombre de membres se sont découragés.
C'est pourquoi cette 4ème AG de SIBH est importante afin de relancer le processus de regroupement des personnes et des moyens, et notamment combler un vide dans la région parisienne.
Le lundi 13 novembre 2017 à 18:11 #24628

SOLIDARITE INTERNATIONALE BOSNIE HERZEGOVINE (SIBH)

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1223
Site web

Un nouveau Comité SIBH-France. composé d'un français et de deux femmes d'origine bosniaque, a été nommé lors de l'AG SIBH de ce dimanche 12 novembre à Paris. Les différents objectifs ont été confirmés, notamment la promotion de la Marche pour la paix, l'organisation de conférences-débats, projection de films bosniaques et autres initiatives.
Nous espérons ainsi combler un certain vide qui existe dans la région parisienne et établir des partenariats avec les quelques associations existantes en France. Nous espérons que des sections nationales se forment dans différents pays. Nous avons l'avantage de nous baser sur des activités concrètes comme la Marche pour la paix et avons ainsi contribué à la venue de plus de 460 marcheurs de différents pays depuis 2005, qui ont ainsi pu mieux comprendre la situation en Bosnie-Herzégovine et plus particulièrement dans la région de Srebrenica.
Le lundi 13 novembre 2017 à 20:47 #24629

SOLIDARITE INTERNATIONALE BOSNIE HERZEGOVINE (SIBH)

Vesna
Membre

Inscription : 13 novembre 2017
Messages : 0

Bonsoir Ivar,

Ravie de l'issue de l'AG, merci pour l'invitation ! J'espère que nous ferons honneur à votre engagement et que nous pourrons tous ensemble mettre en place une solidarité efficace et pérenne dans la région parisienne et en France.
A très bientôt !

Marija
Le mardi 14 novembre 2017 à 17:40 #24632

SOLIDARITE INTERNATIONALE BOSNIE HERZEGOVINE (SIBH)

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1223
Site web

C'était effectivement un beau moment, convivial et solidaire, que nous avons passé ensemble et cela donne de l'espoir pour l'avenir, malgré les nuages sombres qui s'accumulent.
Il y a un travail important à mener, avec peu de moyens, mais nécessaire pour impulser un mouvement citoyen solidaire, où nous pouvons unir nos efforts pour contribuer à sortir la Bosnie-Herzégovine de l'impasse.
Comme on peut le constater notamment lors de la Marche pour la paix, il y a plein de forces vives dans ce pays, ceci malgré tous les problèmes à surmonter.

Je souhaite qu'il y ait plus de messages et d'échanges sur ce Forum Bosnie, initié par Dzana (originaire de Sarajevo). Il y a en effet, un millier de "visiteurs" en moyenne par mois (et bien plus ce mois-ci) mais trop peu d'écrits.
Nous devons trouver techniquement comment adapter ce Forum aux nouvelles conditions imposées par la lecture sur IPhone et autres modules miniaturisés.

Accueil forums > Discussions générales sur la Bosnie > SOLIDARITE INTERNATIONALE BOSNIE HERZEGOVINE (SIBH)
Informations du forum
Statistiques du forum :
Nombre d'utilisateurs : 1132
Nombre de discussions : 1286
Nombre de messages : 16330
Informations utilisateurs
Dernier utilisateur inscrit : Rozede
Membres en ligne : 0
Invités en ligne : 33
Actuellement en ligne :
bhinfo, l'actualité bosnienne Dzana
Tous droits réservés - Site, forum et blog auto-propulsés par un CMS fait maison