Forum Bosnie et Balkans

Des salons de discussions consacrés à la Bosnie et aux autres pays des Balkans.

Vous devez vous inscrire pour participer à ce forum.
Accueil forums > Actualité >

Conférence-débat de Florence Hartmann à Genève


Le mardi 17 octobre 2017 à 10:19 #24612

Conférence-débat de Florence Hartmann à Genève

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1299
Site web

Le mardi 31 octobre à 20h, vous pouvez entendre Florence Hartmann à la Maison des associations (Salle Gandhi) à la rue des Savoises (bus 1 et tram 15 Place du Cirque. Parking Plaine de Plainpalais).
"Quel avenir pour la Bosnie-Herzégovine ?" tel est la question qui permettra de faire le point sur la situation de ce pays, qui a dépecé en deux "entités" sur base ethnique, par l'offensive des nationalistes serbes et en partie croates et ensuite par les Accords de Dayton de décembre 1995, ce qui a certes arrêté la guerre, mais ne permet pas un développement correct du pays au niveau social et économique en raison des nombreux blocages qui ont été institutionnalisés.
La question d'une révision des Accords de Dayton a été maintes fois posée, mais n'a jamais pu être mise en œuvre vu que les grandes puissances sont elles-mêmes indécises et/ou divisées et qu'au niveau national la division instaurée sert trop bien les intérêts de politiciens corrompus.
En accordant le nom de "République" à l'entité formée par les nationalistes serbes (en grande partie sur des territoires conquis comme Srebrenica) les Accords de Dayton ont créé (délibérément ou par imbécillité) une situation à terme explosive. En effet, les dirigeants de la "République serbe" (RS) poursuivent les objectifs de Karadzic et Mladic pour faire sécession et rattacher la RS à la Serbie. Ce but est poursuivi méthodiquement par une emprise totale sur les médias de la RS (le seul journaliste indépendant qui osait s'exprimer ayant du s'exiler suite à des menaces de mort) et un système d'enseignement où l'histoire et la culture de Bosnie-Herzégovine est bannie et où seule existe l'histoire et la culture de Serbie afin de préparer la nouvelle génération à un combat pour la sécession.
En effet, du fait que les 49% du territoire de la RS comprend pour moitié des territoires conquis où les Bosno-serbes ne représentaient avant 1992 à peine un quart de la population, il ne peut pas y avoir une séparation pacifique, car jamais les survivants du "nettoyage ethnique" et du génocide qui sont retournés sur leurs terres et y ont reconstruits leurs maisons (notamment dans la région de Srebrenica) n'accepteraient un tel changement de frontière qui les mettraient alors totalement sous le joug des nationalistes serbes.
En effet, déjà maintenant ils sont en RS des citoyens de seconde zone, de fait en "territoire occupé" comme on peut le constater à Srebrenica où la reconstruction des Bains thermaux et médicinaux est bloquée sur décision de Milorad Dodik (le patron de la RS) afin d'empêcher la création de 700 postes de travail qu'un promoteur Bosno-serbe souhaitait attribué selon leurs compétences aux employés des deux communautés.
Cette situation de mixité existe déjà à Srebrenica, notamment au Centre commercial, ce qui contrecarre les plans de sécession des dirigeants de la RS...Et les représentants internationaux laissent faire...
Est-ce qu'un processus d'adhésion conjoint de la Serbie, de la Bosnie-Herzégovine, du Monténégro et de la Macédoine à l'Union européenne pourrait arriver à temps pour éviter un nouveau conflit ?
Ce sera l'une des questions abordées au cours de cette soirée.
Et il y a aussi les questions liées à la Justice, c'est-à-dire à la reconnaissance des agressions successives menées par la Serbie de Milosevic contre la Kosovo, la Croatie et surtout contre la République de Bosnie-Herzégovine en avril 1992.
Est-ce que à mi-novembre le TPIY se contentera de juger Mladic en tant qu'individu ou en tant qu'un des responsables d'une agression menée par un Etat et son armée ?
Le vendredi 27 octobre 2017 à 12:41 #24614

Conférence-débat de Florence Hartmann à Genève

sirene
Membre
Avatar

Inscription : 20 mars 2014
Messages : 75

Salut Ivar:

Espérons avoir un compte rendu de cette conférence.
Le dimanche 29 octobre 2017 à 16:47 #24615

Conférence-débat de Florence Hartmann à Genève

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1299
Site web

Il y aura des prises de notes. Malheureusement, Libr'radio ne pourra pas être présent. Toute contribution est bienvenue. Merci de vous annoncer par notre email info@solidarite-bosnie.ch
Le lundi 30 octobre 2017 à 17:01 #24616

Conférence-débat de Florence Hartmann à Genève

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1299
Site web

Nous avons trouvé une solution : la conférence-débat sera filmée et enregistrée.
Il sera intéressant de voir combien de Bosniaques de Genève seront présents. En effet il y a eu quelques signes de reprise de contact et d'activité, qui restent à confirmer après des années marquées par un sérieux repli. Il est vrai que la situation confuse qui existe en Bosnie-Herzégovine n'encourage guère un engagement, sauf si l'on est très motivé.
La soirée du 31 octobre permettra certainement de mieux comprendre la situation et les possibilités qui peuvent s'ouvrir à condition que les initiatives positifs obtiennent un soutien et engagement suffisant tant de la part des Bosniaques que des citoyens européens solidaires.
Paradoxalement, il y aura le même 31 octobre, mais dans l'après-midi, un exposé d'Emir Kusturica sur la multiculturalité, à la Maison de la paix à Genève, organisé par le Graduate Institut avec le soutien de l'Ambassade de Serbie.
Si ce talentueux cinéaste a le mérite d'être ouvert à la culture et musique tzigane, il ne peut pas faire oublier qu'il est très engagé dans la promotion du nationalisme serbe, ceci au détriment de la culture bosniaque.
Dans le village idéal serbe qu'il construit à Visegrad, il n'y a pas de multiculturalité. C'est au contraire un lieu de propagande, grandeur nature, pour l'idéologie Grand serbe.
Emir Kusturica était présent lors du grand meeting de Banja Luka le 9 janvier 2017, où il appuyait avec le président de la Serbie Kosturica et des cardinaux de l'Eglise orthodoxe, le plan de sécession de Milorad Dodik : un projet qui est tout le contraire de la multiculturalité et qui ne peut se réaliser sans une nouvelle guerre.
Le Graduate Institut de Genève (Hautes études internationales) suscite donc des réactions.
Le mercredi 01 novembre 2017 à 11:34 #24617

Conférence-débat de Florence Hartmann à Genève

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1299
Site web

Hier soir, nous étions une cinquantaine pour entendre Florence Hartmann dans son analyse de la situation en Bosnie-Herzégovine. Elle a relevé le danger des replis identitaires qui touche aussi les Bosniaques, alors que durant la guerre, notamment à Sarajevo, la majorité d'entre-eux veillaient à la multiculturalité en tant que valeur de la Bosnie-Herzégovine.
Mais les Accords de Dayton ont institutionnalisé les divisions, ce qui a de graves conséquences en chaîne, qui peuvent aboutir à une violente désintégration de ce pays qui a des racines millénaires. Les dirigeants européens n'ont pas encore pris conscience de l'ampleur du danger. En effet, en 1992-1995, la Russie était hors-jeu (période de Boris Eltsine), ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Poutine soutient ouvertement le projet de sécession de la "République serbe", ce qui constitue un danger majeur pour la paix en Europe.
Il y a donc un important travail de prévention à mener, et ceci à commencer par les citoyens vu l'aveuglement des gouvernements européens.
Il y a une grave lacune à combler pour arriver à faire émerger une identité bosnienne, ce qui (comme en Suisse) permet de développer une identité à plusieurs niveaux, de bas en haut : communal, cantonal, national, européen.
Florence Hartmann parlait d'identités gigogne.
Cela favoriserait de nouveau, comme à l'époque yougoslave, le développement de ponts entre cultures et religions différentes et valoriserait ainsi l'espace balkanique, actuellement globalement ignoré en Europe.
D'après Florence Hartmann, en Serbie, le courant favorable à l'entrée dans l'UE serait en perte de vitesse, ceci à cause de la condition d'entrée dans l'Otan. La Russie exerce en effet une forte influence en Serbie et surtout en "République serbe". Ceci a aussi pour conséquence de rendre quasi impossible une adhésion de la Bosnie-Herzégovine à l'UE, car il faut l'accord des deux "entités".
Il y a aussi peu de chance que le verdict du procès contre Ratko Mladic le 26 novembre amène une reconnaissance de la responsabilité majeure de la Serbie de Milosevic dans l'agression de la Bosnie-Herzégovine (et de surcroît au Kosovo et en Croatie), ceci malgré l'accumulation des preuves.
Le lundi 06 novembre 2017 à 22:34 #24620

Conférence-débat de Florence Hartmann à Genève

sirene
Membre
Avatar

Inscription : 20 mars 2014
Messages : 75

Merci pour ce compte rendu, contente qu 'il y'a eu cette fois la présence des bosniaques de suisse .

tu as toujours mon soutien.

Khadija Ikan du Maroc
Le mardi 07 novembre 2017 à 12:56 #24621

Conférence-débat de Florence Hartmann à Genève

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1299
Site web

Merci Khadija,
Nous espérions plus de Bosniaques présents, mais cela tombait au milieu de la semaine et beaucoup travaillent depuis tôt le matin et il y a sans doute aussi pour certains l'obstacle de la langue. Quelques Bosniaques de Hte-Savoie étaient également présents.
Les médias, une fois de plus, n'ont pas relayé l'information sur la conférence et aucun journaliste n'était présent du fait que la Bosnie-Herzégovine n'est pas un sujet d'actualité...
La conférence-débat a été mise sur YouTube et sur la Page Solidarité Bosnie sur Facebook.
J'espère qu'il y aura aussi des messages sur notre Forum, en prolongement de ce que Florence Hartmann nous a apporté. C'est vraiment scandaleux qu'elle ait été condamnée par le TPIY alors qu'elle lutte précisément pour l'indépendance de jugement des tribunaux internationaux face aux manipulations des pouvoirs étatiques.
Elle poursuit d'ailleurs son travail d'alerte, en espérant qu'elle soit entendue et qu'il sera possible d'éviter une nouvelle catastrophe en Bosnie-Herzégovine et au-delà.
Malheureusement, c'est souvent trop tard que l'on comprend les mises en garde des lanceurs d'alerte.
Le jeudi 09 novembre 2017 à 19:08 #24623

Conférence-débat de Florence Hartmann à Genève

sirene
Membre
Avatar

Inscription : 20 mars 2014
Messages : 75

Salut Ivar:
J'ai ecouté une partie de la conférence, vraiment c'est un grand travail sensibilisant les gens des veritables problemes en Bosnie, et que ce pays a besoin de plus encore de soutien politique,et médiatiques...je trouve cela bizarre l'absence des medias, surtout en europe, qu'on croit symbole de l'immence democratie des medias.
Pour les bosniaques, ils ont besoin de l'espoir pour la Bosnie espérons que les grandes pays travaillent pour cela et non pour la grande serbie.

Cordialement
Khadija Ikan du Maroc.
Le samedi 11 novembre 2017 à 10:40 #24624

Conférence-débat de Florence Hartmann à Genève

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1299
Site web

Les Etats se préoccupent avant tout de leurs propres intérêts et la Bosnie-Herzégovine a disparu de leur préoccupation. Il n`y a rien non plus dans les médias, elles aussi focalisées sur le danger des extrémistes musulmans. Et il faut relever que la grande majorité des bosniaques de la diaspora reste muette, comme on peut aussi le constater sur ce Forum, pourtant initié par Dzana, une Bosniaque de Sarajevo.
C`est pourquoi le rôle de soutien critique de nos associations est important, même si nous ne sommes que très peu à poursuivre un travail de suivi en Bosnie-Herzégovine, en général en soutien à des associations ou coopératives locales.
Récemment, nous avons pris conscience que nous sommes tous (les animateurs des quelques associations actives) pour le soutien de l'agro-bio. Ce n'est certainement pas par hasard, car nous avons tous une vision critique par rapport au système dominant et sommes du côté des peuples. La promotion de l'agro-bio constitue d'ailleurs un point de convergence entre petits-paysans des différentes communautés, comme aussi l'agro-tourisme.
Nous espérons que l'AG de Solidarité Internationale Bosnie Herzégovine (SIBH) qui aura lieu ce dimanche à Paris pourra se conclure par la formation d'une équipe de coordination pour la région parisienne, capable de prendre des initiatives, comme par exemple l'organisation de conférences-débats avec Florence Hartmann et d'autres intervenants.
Le samedi 11 novembre 2017 à 13:35 #24625

Conférence-débat de Florence Hartmann à Genève

sirene
Membre
Avatar

Inscription : 20 mars 2014
Messages : 75

la plupart des bosniaques de diaspora sont muette, peut etre car ils n’espèrent pas grande chose,ni de leur gouvernement, ni des puissances internationales. Meme ceux qui etaient jadis plein de mouvement ici dans ce forum, ils ont fini par se debarasser de cette grosse responsabilité qui pour eux peut etre n'a pas d'issu vu la situation économique politique en Bosnie.

Au Maroc, et à Casablanca ma ville, j'ai trouvé un Bosniaque de Srebrenica, rescapé avec sa famille depuis 1995 au Maroc, je l'ai contacté plusieurs fois pour un temoignage, il n'a jamais donné de réponse.

Je crois que l'importance des travaux consacré par les associations solidaires à la Bosnie n'ouront pas d'impact si elles ne le fait pas envers et avec les etats même devant l'indifference de celles ci.

khadija ikan du Maroc
Le lundi 13 novembre 2017 à 17:28 #24626

Conférence-débat de Florence Hartmann à Genève

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1299
Site web

Nous constatons effectivement depuis 2005 un phénomène de repli sur eux-mêmes parmi les Bosniaques de la diaspora en Suisse-romande. Mais il y a des associations bosniaques actives au niveau publique aux USA (Saint-Louis), en Suède, en Allemagne, Luxembourg et même suisse-alémanique.
En France, les Bosniaques sont moins nombreux, mais le 9 juillet à Annecy, ils étaient 800 réunis en mémoire du génocide de Srebrenica, ce qui constitue un signe encourageant de reprise. Et hier dimanche à Paris, deux femmes bosniaques se sont engagées dans le Comité SIBH-France dans le cadre de notre réseau "Solidarité Internationale Bosnie Herzégovine" que nous espérons élargie à plusieurs pays.

Un problème majeur est que beaucoup de Bosniaques se sentent abandonnés, n'ayant pas compris que durant la guerre de 1992-1995, un certain nombre de citoyens et citoyennes de nos pays se sont engagés solidairement avec eux. En France, 400 collectifs (de 5 à 300 personnes)se sont manifestés en dissidence avec la politique pro-serbe de François Mitterand. Toute cette mobilisation citoyenne en Europe et ailleurs est malheureusement mal connue des Bosniaques et du public en général, car souvent mal relayé par les médias. Seul Bernard-Henry Lévy avait le droit de passer dans les grands médias, mais il ne représentait pas le mouvement de solidarité et s'en a jamais mentionné l'existence.

Nous proposons aux Bosniaques de rédiger un Manifeste pour la Bosnie (2 pages recto-verso)avec une critique de la situation actuelle et des blocages institutionnels induits par les Accords de Dayton, des revendications et propositions positives.
Ce Manifeste devra être complété par une brochure explicative à destination des gouvernements, de l'ONU et des médias, le tout traduit en plusieurs langues.
En effet, nous pensons que nous ne pouvons pas remettre en question l'attitude cynique des gouvernements sans un travail de fond avec l'élaboration de critiques et de propositions précises, reconnues et portées par un certain nombre de citoyens bosniaques, bosniens et européens.
Le lundi 13 novembre 2017 à 21:16 #24631

Conférence-débat de Florence Hartmann à Genève

sirene
Membre
Avatar

Inscription : 20 mars 2014
Messages : 75

je comprends, c'est vrais, faut d'abord l'engagement des citoyens bosniaques.
j’espère recevoir cette manifeste une fois rédiger et publier.
je suis toujours partante pour l' association de solidarité avec la bosnie, je suis toujours en recherche des Marocains résidant au Maroc pour cette raison.


Khadija ikan du Maroc

Accueil forums > Actualité > Conférence-débat de Florence Hartmann à Genève
Informations du forum
Statistiques du forum :
Nombre d'utilisateurs : 890
Nombre de discussions : 1287
Nombre de messages : 16315
Informations utilisateurs
Dernier utilisateur inscrit : Amine
Membres en ligne : 0
Invités en ligne : 6
Actuellement en ligne :
bhinfo, l'actualité bosnienne Dzana
Tous droits réservés - Site, forum et blog auto-propulsés par un CMS fait maison