Forum Bosnie et Balkans

Des salons de discussions consacrés à la Bosnie et aux autres pays des Balkans.

Vous devez vous inscrire pour participer à ce forum.
Accueil forums > Présentez-vous ! >

Bonne année


Le mardi 02 janvier 2018 à 04:15 #24648

Bonne année

sirene
Membre
Avatar

Inscription : 20 mars 2014
Messages : 59

Salut tout le monde:

je souhaite une belle année à toutes et à tous, plein de joie, succès, paix et amour, et tout ce que vous souhaiter. qu'Allah soit toujours avec vous au long chemin d'une belle vie à vous, à vos proches, à vos amis, à votre pays, à l'humanité.

Khadija Ikan
Maroc
Le mercredi 03 janvier 2018 à 11:48 #24649

Bonne année

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1187
Site web

Merci pour tes bons vœux depuis le Maroc. Tes messages sont toujours les bienvenus, et je trouve ton logo très beau. Est-ce toi qui l'a conçu ?

A mon tour, je souhaite une bonne année 2018 à tous les membres et visiteurs anonymes de ce Forum !

Je souhaite simplement qu'il y ait enfin plus de messages. N'hésitez pas à vous exprimer !
Au mois de novembre, par exemple, il y a eu plus de 1300 visiteurs et seulement 3 messages.
Nous attendons notamment des témoignages sur ce que vous avez vu ou constaté dans vos séjours en Bosnie-Herzégovine, des interrogations, suggestions ou propositions.
Dans la rubrique "Tout ou rien" (c'est Dzana, l'initiatrice de ce Forum, qui a choisi ce titre) vous pouvez aussi apporter des informations sur ce que vous vivez dans votre pays, que ce soit la France, le Maroc, l'Algérie ou la Suisse.
Le siège de Solidarité Bosnie est à Genève, à la Maison des associations (qui héberge 80 associations et dispose de locaux pour des réunions et conférences. La Direction de la Maison a donné congé, fin décembre, à la sympathique équipe du restaurant et nous attendons de connaître la nouvelle équipe avec un gérant vers fin janvier.
En 2017, le nombre de nos membres cotisants a augmenté et atteint la cinquantaine, ce qui nous permet de couvrir le loyer, mais il manque année après année, un volume suffisant de financement pour payer les frais de fonctionnement, le travail étant assumé bénévolement.

A tout hasard, le Iban de Solidarité Bosnie est : CH09 0900 0000 1071 1427 1 Compte Postfinance 10-711427-1

Merci d'avance pour toute contribution, qui nous aidera aussi pour assumer l'important volume de travail qui nous attend en 2018 !
Le mercredi 03 janvier 2018 à 22:55 #24651

Bonne année

sirene
Membre
Avatar

Inscription : 20 mars 2014
Messages : 59

Non; ce n'est pas ma création ce logo, je l'ai trouvé en web, quelqu'un surement qui aime la Bosnie comme moi.

je souhaite une bonne continuation pour ton association, tu es un grand ami de la Bosnie, et ton travail n'est pas facile.;je comprends puisque moi même je suis bénévole dans une association, on donne notre temps, notre patience, notre persévérance à une cause qu'on croit juste.

Pour mon expérience personnel, rien a dire plus que j'ai promis fidélité à la Bosnie depuis que j’étais élève au lycée.
Qu'est ce que cela va me donner!!!?
ça dépend de notre manière de comprendre un don, et une cause, et un vertus comme fidélité.
quand on est attaché à une raison, on reçoit beaucoup en revanche, on reçoit le même amour qu'on donne, l'amour de soi en premier, car vous constater que vous êtes une bonne personne, qui peut croire et combattre pour ce qu'il croit.

j'ai mes problèmes comme chaque personne au monde, c'est normal...mais ça ne fera pas mal à personne si je m'exprime, je partage, ce n'est pas aussi une perte de temps quand on exprime entre nous.

Bien à vous
Khadija Ikan, amie du Maroc
Le jeudi 04 janvier 2018 à 11:25 #24652

Bonne année

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1187
Site web

On me demande dès fois qu'est-ce qui m'a poussé à un tel engagement pour la Bosnie-Herzégovine. En effet en Suisse, très rares étaient les personnes qui connaissaient la Bosnie-Herzégovine. Et même maintenant, cela reste une destination peu prisée du fait qu'il n'y a aucune promotion au niveau des agences de tourisme de nos pays et qu'il n'y a aucun bureau de tourisme à l'extérieur, alors que cela serait bénéfique pour le pays...
Bref, j'ai connu la Bosnie-Herzégovine en juillet 1966, après avoir entendu parler de Mostar en étant à Dubrovnik. J'étais venu en Yougoslavie avec un ami pour découvrir le pays et le socialisme autogestionnaire et de fait la grande découverte a été la Bosnie-Herzégovine.
A peine une heure après notre arrivée à Mostar, nous avons connu un groupe de jeunes de Mostar qui nous ont invité à traverser la Neretva à la nage. Nous avons laissé nos sacs à la grade des filles côté est et avons traversé en courant le pont en slips de bain pour nous élancer 300 mètres en amont.
C'était là une expérience inoubliable, dans une eau bien froide et pour atteindre l'autre rive, il fallait être bon nageur. D'ailleurs depuis lors, cette traversée est jugée trop risquée.
Et deux jours après, nous avons été généreusement accueillis par une famille de Sarajevo qui nous a fait connaître la ville et l'histoire de la Bosnie-Herzégovine par la visite du Musée national. C'était des rencontres tellement exceptionnelles que je ne pouvais pas oublier. C'est pourquoi que dès 1991, je me suis inquiété pour l'avenir de ce pays, qui était l'une des six Républiques qui constituait la Yougoslavie,
Etant alors membre du Comité Paix à Genève, j'ai recueilli des témoignages et indices sur les risques d'agression de la part du pouvoir nationaliste serbe de Milosevic.
Mais le problème était que la majorité des membres de ce Comité, ne connaissant pas la Bosnie-Herzégovine, n'ont pas eu les capacités d'analyse suffisantes et se sont laissé entraîner dans la propagande diffusée par les gouvernements et les médias qui présentaient l'agression contre la République de Bosnie-Herzégovine comme étant une "guerre civile". Le Comité Paix a éclaté sur la question du droit ou non à l'auto-défense et je me suis retrouvé quasiment isolé avant de pouvoir former un groupe solidaire du nom de Mirna Bosna.
Le jeudi 04 janvier 2018 à 21:54 #24653

Bonne année

sirene
Membre
Avatar

Inscription : 20 mars 2014
Messages : 59

Quel témoignage...très émouvant. je suis un peu étonné de la manière dont la Suisse traite le sujet de Bosnie. Et j'imagine aussi cette expérience de traverser ce fleuve, une aventure exceptionnel..et déjà en cette année là tu connais la Bosnie, et tu ne l'as jamais oublié, car tu as pu contacter l'ame de la Bosnie, ce n'est pas seulement sa nature et son fleuve.
Moi je ne l'ai connu qu'avec la guerre. il y'avait une forte solidarité populaire, déjà au lycée, j'ai aimé ce pays sans connaitre rien de lui, ni de son histoire, ni de sa culture, ni de sa nature...il m'a suffit que leur cause est juste que je me suis adhéré aux travaux solidaires de l'association Marocaine de solidarité avec la Bosnie.

maintenant c'est différent, il n'y a pas d'association pour la Bosnie, pour les lois, on peut pas créer des associations solidaires sans donner une raison convaincante, puisque la guerre est fini, donc, l'association n'a plus une raison de continuer.

Mais, ce n'est pas fini pour moi, j'ai des causes nationale que j'assiste, mais aussi, a aucun moment je n'ai oublié la Bosnie, une image que j'ai vu passer à la télé Marocaine sur Sarajevo pendant la guerre était inoubliable, un jeune sarajevien qui avait le même age que moi, était par terre, son père le pleure, il était tué par un sniper. Je me suis dit, il a perdu sa vie, moi je vis encore, pour parler de sarayevo, le projet de sarayevo, celui de la coexistence et de continuer sous le drapeau indépendant de la Bosnie herzegovine.

J'aime le faire, jécris sur la Bosnie comme si je suis une Bosniaque, je ne le suis pas et je ne connais pas des Bosniaques, mais je me considére une amie de la Bosnie le pays, la cause.


Salutations du Maroc
Khadija Ikan
Le vendredi 05 janvier 2018 à 12:01 #24654

Bonne année

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1187
Site web

Je pense que depuis que le tourisme s'est développé en Yougoslavie, probablement depuis la fin des années 60, l'attraction principale (comme aujourd'hui) était la magnifique côte dalmate avec Split et Dubrovnik et ses îles. Dans la belle saison, il est possible de prendre un bateau depuis Rijela avec un tarif forfaitaire, qui te permet de faire escale là où tu as envie. C'est ce que nous avons fait en 1966 (j'avais 20 ans) en nous arrêtant notamment à l'île de Rab.
D'autres touristes de nos pays profitaient de l'autoroute par Zagreb et Belgrade (construit avec l'apport de chantiers de la jeunesse yougoslave) pour aller en Grèce. Il se trouve que la Bosnie-Herzégovine était ainsi contournée par le sud et par le nord, d'autant plus avec son relief montagneux, et que très peu de touristes la traversait. Et c'est encore le cas aujourd'hui.
Ce n'est qu'avec les jeux olympiques d'hiver de 1984 que le grand public a entendu parler de Sarajevo et un peu de la Bosnie-Herzégovine. Mais malgré cet évènement, très peu de suisses ont connu cette République, qui n'a pas connu de graves problèmes avant 1992, contrairement au Kosovo depuis 1981.
Il y avait ainsi une migration kosovar et une certaine solidarité, qui s'est traduite à Genève par un mouvement de soutien aux écoles autonomes du leader non-violent Ibrahim Rugova et par l'ouverture de l'Université albanaise grâce à notre ami Ueli Leuenberger.
Lorsque la Bosnie-Herzégovine a été attaquée à son tour, après le Kosovo et la Croatie, en evril 1992, il y a bien eu le soutien d'Ueli Leuenberger et d'un certain nombre de kosovars (alors qu'il n'y avait que quelques bosniaques présents à Genève), mais les suisses étaient absents, à quelques rares exceptions près, car ne connaissant pas la Bosnie-Herzégovine et les Bosniaques.
La très forte propagande serbe (du fait que le principal éditeur de Suisse-romande était serbe (Vladimir Dinmitrievic de l'Age d'Homme, ami de nombreux rédacteurs en chef et membres des autorités) avait quasiment neutralisé toute solidarité avec les Bosniaques (alors appelés Musulmans) considérés comme des belligérants d'une guerre civile inter-ethnique : discours qui marque encore la position officielle de nos gouvernements, et donc aussi de la Suisse.
Il y avait ainsi une attitude de non-engagement et indifférence qui traversait toute la classe politique de gauche et droite, avec néanmoins des minorités pro-Milosevic tant dans l'extrême-droite que dans l'extrême-gauche.
Cette indifférence ne s'est dissipée qu'en été 1995 avec le génocide de Srebrenica, mais c'était trop tard pour développer un mouvement de solidarité avec un poids suffisant, ceci d'autant plus que la gauche et extrême-gauche ont été hostiles fin août aux frappes de l'Otant sur les positions des forces serbes, qui ont permis la levée du siège de Sarajevo.
Durant la guerre, notre petit mouvement de solidarité (avec notre journal Mirna Bosna) a tenu de nombreux stands dans la rue, avec toutefois un impact très limité. Seuls 3 ou 4 personnes sur un millier de passants prenaient la peine de s'arrêter pour s'informer et discuter avec nous.
Par contre, nous avons eu d'excellents contacts en France, où nous diffusions dans notre journal dans le cadre du mouvement Citoyens-citoyennes pour la Bosnie, ce qui a compensé le manque d'intérêt et de compassion en Suisse.
Le mardi 09 janvier 2018 à 12:51 #24656

Bonne année

sirene
Membre
Avatar

Inscription : 20 mars 2014
Messages : 59

Pourtant la Suisse est considéré comme un pays de droits de l'homme, chez nous des associations bérbéres de droit de l'homme font des travaux commun avec des organisations suisse du meme cause humain..ça c'est un autre sujet.

Merci pour ces infos bien précis, qui preuvent que un vrais reléve bosniaque passe par le biais culturel.
meme dans un pays Musulman comme mon pays, la Bosnie est mal connu.
Il suffit que les Bosniaques ciblés pendant la guerre sont musulmns, pour donner cette forte solidarité matériels, et des manifastations légendaires dans toutes les villes..., et pourtant on connait de la Bosnie que sa religion et ses mosqués.
cela n'aide pas. la Bosnie a besoin de faire connaitre son identité, sa propre culture, sa civilisation..elle n'est pas serbe islamisé, mais Bosniaque.
au debut, la propagande serbe a reussi meme chez nous...mais plus maintenant, mais je dois dire que les relations entre Maroc et la serbie n'est plus comme avant la guerre, il est détérioré, ces derniers années, la serbie tape la porte Marocain, pour réchauffé les relations avec le royaume, ainsi il y'avait des visites regulieres des ministres serbes au Maroc, et enfin cela a donné des resultats, on a vu passer à la télé des scènes folkloriques des jeunes serbes venbu du Belgrade au théatre national à Rabat.
en parallèle belgrade a organisé une semaine de la culture Marocaine chez elle.

j'ai voulu participer dans ce but de rendre la culture bosniaque plus célèbre et connu chez nous, j'ai fais quelques travaux en ce sujet...
la serbie comprend tres bien le role que joue la cultutre et tout ses aspects dans la célébration de son identité a travers le monde meme au monde musulman hostile envers la serbie depuis la guerre, et pourtant, les serbes sont des gens trop persévérants...c'est un point que j'aime chez eux.
je l’espère au tant pour la bosnie.
Le mercredi 10 janvier 2018 à 12:20 #24657

Bonne année

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1187
Site web

Oui, il faut reconnaître que les Serbes sont persévérants et qu'ils savent bien mettre en valeur leur culture. C'est là un côté positif, mais le problème est qu'il peut être instrumentalisé par la propagande serbe, ceci à l'insu de ceux et celles qui présentent avec talent leur culture.
Par contre, la culture bosniaque, avec notamment des chanteurs de "sherda" (chants traditionnels qui ont une origine à la fois soufi et juive d'Espagne)est beaucoup moins connue à l'extérieur, probablement par manque de moyens financiers. Il y a tout de même eu quelques tournées en France et au Luxembourg.
A Sarajevo, dans le courant de février, il y a par exemple le Festival d'hiver avec pleins de prestations diverses et forts intéressantes. J'y étais en 2011. Le Festival a débuté lors des Jeux Olympiques de 1984 et a continué, même durant la guerre (dans des salles souterraines).
Mais il manque une promotion au niveau international de la Bosnie-Herzégovine, ou du moins de la Fédération BH, y compris au niveau de la promotion touristique, à l'exception de quelques films comme "no mans Land" ou un merveilleux film réalisé par Aida Begic : Premières neiges.
Pour en revenir à la Suisse, il faut relever que la DDR (Coopération suisse) a beaucoup réalisé de travaux de reconstruction et aménagement en Bosnie-Herzégovine, déjà durant la guerre. La Suisse a largement contribué au rétablissement de l'infrastructure électrique et des barrages hydrauliques et aussi de la téléphonie.
Il y a aussi eu un accueil des réfugiés bosniaques depuis 1992, qui ont été accueillis beaucoup plus nombreux qu'en France. Il y en a encore 40'000 en Suisse, dont beaucoup ont obtenu la nationalité suisse. On peut dire que du côté humanitaire, la Suisse a globalement joué un rôle très positif.
Mais lorsque j'évoque la période de la guerre, je relève que nous étions très peu nombreux à prendre position contre l'agression perpétrée par la Serbie de Milosevic, et donc en faveur de la levée de l'embargo sur les armes afin de permettre à la République de Bosnie-Herzégovine de se défendre.
L'une des raisons profondes de cette paralysie politique, au niveau citoyen et des organisations de gauche et de droite, était la crainte d'armer les musulmans. En effet, dès avril 1882, le conflit a été présenté dans les médias comme étant un problème interethnique et interreligieux, ce qui a profondément entravé le développement d'une solidarité effective en faveur des agressés.
Notre petit groupe Mirna Bosna était alors beaucoup trop à contre-courant et certains de nos amis avaient peur de s'afficher du côté des musulmans (considérés comme une des parties belligérantes). Il faut relever qu'aucun membre de notre groupe Mirna Bosna n'était musulman, mais nous étions tous solidaires.
Le lundi 15 janvier 2018 à 19:10 #24662

Bonne année

sirene
Membre
Avatar

Inscription : 20 mars 2014
Messages : 59

oui cela , je le comprend, les Serbes ont joué la carte de la religion différente, et surtout celle des bosniaques pour faire peur les autres européens, j'ai vu Milosovic parle de ça à l’époque.
mais les gens je crois comprennent la différence de ces discours, quand on voit la boucherie contre les innocents, on s'en fiche de la religion, l’ethnie, culture...c'est l’être humain qui est en perile.

j'admire tant que musulmane, les travaux humanitaires de toutes les associations chretienne ou non religieuses en Europe.la guerre etait contre nous tous dans le monde, car c'etait une guerre contre les vertus humaines, et ces vertus n'ont aucune religion sauf celle de l'humanisme.

Accueil forums > Présentez-vous ! > Bonne année
Informations du forum
Statistiques du forum :
Nombre d'utilisateurs : 978
Nombre de discussions : 1325
Nombre de messages : 17280
Informations utilisateurs
Dernier utilisateur inscrit : louboutinsneake
Membres en ligne : 0
Invités en ligne : 8
Actuellement en ligne :
bhinfo, l'actualité bosnienne Dzana
Tous droits réservés - Site, forum et blog auto-propulsés par un CMS fait maison