Forum Bosnie et Balkans

Des salons de discussions consacrés à la Bosnie et aux autres pays des Balkans.

Vous devez vous inscrire pour participer à ce forum.
Accueil forums > Discussions générales sur la Bosnie >

Pour un fédéralisme comme alternative à la division en "entités"


Le lundi 26 novembre 2018 à 17:30 #25778

Pour un fédéralisme comme alternative à la division en "entités"

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1286
Site web

Notre association Solidarité Bosnie a toujours considéré que le fédéralisme serait une alternative adéquate pour dépasser les divisions instaurées par la guerre et les Accords de Dayton, et permettrait donc de supprimer les deux "entités" afin de les remplacer par un système de bas en haut, basé sur les municipalités et aussi en RS sur les sous-communes et ensuite regroupées en cantons, avant d'aboutir au niveau de la Présidence, qui devrait être portée comme en Suisse à 7 membres.
Nous nous référons au modèle suisse, qui a résolu un grave conflit inter-confessionnel entre régions catholiques et régions protestantes au 19ème siècle. Malgré des différences évidentes, il y a beaucoup d'analogies entre les deux pays faits de montagnes et de vallées avec des cultures différentes (germaniques, romandes, tessinoises ou latines), deux religions principales et d'autres. Différents pôles économiques comme Zurich-Winterthur-Zoug et la région lémanique (Genève-Lausanne-Vevey).
Le fédéralisme a aussi comme avantage de définir des identités à plusieurs niveaux : communal, régional et national, en dépassement des identités "monolithiques" (serbes, croates, musulmanes).
En effet le fédéralisme met en valeur à la fois les citoyen-ne-s et les régions avec leurs spécificités, de façon à négocier des équilibres (c'est un processus en continu, même en Suisse où par exemple une ville du Jura, Moutier, va quitter le Canton de Berne pour rejoindre le Canton du Jura, tout en restant bien sûr au sein de la Confédération suisse.
En Bosnie-Herzégovine, il apparaît récemment que les séparatistes croates, partisans d'une "entité croate" prétendent se baser sur le fédéralisme pour soutenir leur revendication au niveau de l'Union européenne avec le soutien du HDZ de Croatie.
Il est important de dénoncer cette usurpation de terminologie. Ces ultra-nationalistes ne sont pas du tout fédéralistes, mais partisans du rattachement de la partie catholique de la Bosnie-Herzégovine à la Croatie.
Cette tentative n'a pas le soutien de tous les Bosno-croates, ni de Zeliko Komsic (le nouveau président élu en octobre), ni de la majorité des Bosno-croates du nord (vers la Sava).
Le problème est qu'un certain nombre de Bosniaques, pas très au clair sur le fédéralisme, rejettent cette alternative car ils sont en réaction par rapport à la tentative des nationalistes Bosno-croates qui manipulent le terme de fédéralisme en faveur de leur but séparatiste.
Comment empêcher les Bosniaques de tomber dans ce piège ?
Le jeudi 29 novembre 2018 à 16:59 #25779

Pour un fédéralisme comme alternative à la division en "entités"

shala
Membre

Inscription : 26 décembre 2011
Messages : 12

Malheureusement peu de gens même ici sont au courant de la manière dont fonctionne certain pays comme la Suisse ou l'Allemagne justement ...
Parfois des "proies" facile pour celui qui veut imposer ses idées qui sont souvent des mensonges.
Le vendredi 30 novembre 2018 à 11:50 #25781

Pour un fédéralisme comme alternative à la division en "entités"

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1286
Site web

Merci Shala. Effectivement nous constatons une grande confusion concernant le fédéralisme. Dans le débat que nous avons avec nos partenaires d'origine bosniaque en Suisse, l'un d'eux nous dit que Radovan Karadzic se référait au modèle fédéraliste suisse. Or, ce n'est absolument pas le cas. Il est, comme les fascistes croates du HVO, profondément hostile au fédéralisme, ayant contribué à instaurer en "Republika Srpska" (RS) un système vertical basé sur l'ethnicité, autrement dit sur la domination de la race serbe.
Le concept fédéraliste ne se base pas sur l'ethnicité. Sinon en Suisse, nous aurions un système basé sur l'Entité germanique, l'Entité romande (ou francophone) et l'Entité latine (le Tessin et un peu les Grisons).
Cela serait absurde, comme nous trouvons absurde le système imposé aux citoyens bosniens par la guerre et les Accords de Dayton.
Il est en effet impératif qu'un débat se développe en Bosnie-Herzégovine et dans la diaspora au sujet du fédéralisme et que les citoyen-ne-s de ce pays dénoncent les fausses interprétations, comme celles des fascistes serbes et croates.
Ils sont malheureusement soutenus par les décideurs des grandes puissances qui ont intérêt à maintenir les pays de l'ex-Yougoslavie dans une situation de sous-développement et donc de divisions.
La compréhension du fédéralisme par les citoyen-ne-s de toute la Bosnie-Herzégovine permettrait le développement d'un mouvement qui exigerait des droits pour les collectivités locales : par exemple les sous-communes de RS devraient pouvoir accéder au statut de Communes. Le fédéralisme se construit en effet depuis la base, du niveau communal au niveau des cantons (ou régions) jusqu'au niveau national (ou fédéral).
Cela impliquerait que le nombre de représentants à la Présidence de BH soit porté de 3 (Dayton) à 7 ou 9 en tant que représentant-e-s de régions (et non plus représentants ethniques).
C'est sans doute ce que souhaite Zeljko Komsic.
Le lundi 03 décembre 2018 à 12:07 #25782

Pour un fédéralisme comme alternative à la division en "entités"

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1286
Site web

Afin de pouvoir conseiller nos amis bosniaques, je demande d'urgence une traduction en français. Il suffit d'un résumé en une page de l'argumentaire avancé par le Parti fascisant croate HDZ pour prétendre accéder à une 3ème Entité en Bosnie-Herzégovine.
Il est en effet important de dénoncer cette tentative car jamais le fédéralisme ne s'est basé sur des Entités ethniques. La base a toujours été la citoyenneté active te engagée du niveau des Communes, puis au niveau des Cantons ou les régions, pour ensuite arriver au niveau fédéral ou national. Et ensuite au niveau européen.

J'ai bien connu dans les années 70 et 80 Denis De Rougement, qui fut l'un des penseurs les plus remarquables du fédéralisme et qui a eu une très grande contribution à ce concept depuis les années 30 avec ses livres : Politique de la personne" et "Penser avec les mains", "L'avenir est notre affaire".
Il collabora à de nombreuses revues, dont "Esprit" avec Emmanuel Mounier.
Il fut fondateur de "l'Institut européen" qui a son siège à Genève.
Il est décédé à Genève le 6 décembre 1985.

Au début des années 80, nous avons mené des réflexions avec lui sur le fédéralisme et l'écologie, très conscient des dangers pour l'environnement. C'était un homme remarquable, qui serait certainement très affligé de constater la confusion qui existe aujourd'hui sur le concept de fédéralisme, et pas seulement en Bosnie-Herzégovine.
Aussi bien les tenants du capitalisme que du fascisme ont une grande capacité de récupération et détournement des concepts et des valeurs qui nous servent de références pour construire notre avenir. Il est donc important de se référer aux sources afin de dénoncer ces appropriations frauduleuses. Nos amis bosniaques ne doivent pas tomber dans le piège de refus du fédéralisme sous prétexte que leurs adversaires tentent de s'en emparer pour leurs visées nationalistes et séparatistes.
Le jeudi 06 décembre 2018 à 12:18 #25783

Pour un fédéralisme comme alternative à la division en "entités"

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1286
Site web

Nous n'avons toujours pas reçu de la part des Bosniaques un résumé sur le HDZ et sa tentative d'utiliser le fédéralisme pour revendiquer leur 3ème Entité.
Est-ce qu'il faut payer 50 euros ou francs pour ce service ? Je rappelle que je travaille bénévolement depuis plus de 20 ans.
Si jamais vous pouvez répondre à ce SOS, notre e-mail est : info@solidarite-bosnie.ch
Nous devons en effet pouvoir transmettre rapidement un argumentaire à nos amis bosniaques de Bosnie, qui par réaction à la tentative frauduleuse du HDZ, se déclarent anti-fédéralistes, ce qui est absurde.
Il en va de l'avenir de notre réseau "Solidarité Internationale Bosnie Herzégovine", lancé en 2014, avec en novembre 2016 création de la Section française : SIBH-France, qui a été reconnue par la Préfecture de Paris en 2018.
qui selon le concept fédéraliste se base sur des adhésions individuelles regroupées en Sections nationales.
En effet, notre 1er projet lancé lors du Colloque Bosnie de mars 2009 à Lyon, basé sur des associations (la Coordination francophone Bosnie Herzégovine) a échoué car plusieurs associations étaient en voie de disparition et deux autres (CCFD et Emmaus synergie) disposaient déjà de leur propre réseau.

En France, le mouvement des Gilets jaunes devra également débattre rapidement du fonctionnement de leur mouvement au niveau national en se référant au concept fédéraliste, qui peut prendre différentes formes. Mais ce concept, avancé par le mouvement libertaire/anarcho-syndicaliste, est encore mal connu en France, qui fonctionne sur un modèle centraliste et vertical (5ème République) hérité de Louis XIV.
Le lundi 17 décembre 2018 à 17:28 #25785

Pour un fédéralisme comme alternative à la division en "entités"

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1286
Site web

Les inscriptions sur notre Forum sont toujours bloquées en attendant le retour de notre webmaster. Mais il est toujours possible de nous écrire par : info@solidarite-bosnie.ch
Ce n'est que tout récemment que nous avons découvert que le fédéralisme n'a pas la même définition en Suisse et en ex-Yougoslavie. Et que les nouveaux Etats issus de l'éclatement de la Yougoslavie n'ont pas encore procédé à une réflexion et réadaptation sur ce sujet.

En effet, le fédéralisme tel qu'il est conçu et appliqué dans la plupart des pays, et plus particulièrement en Suisse est basé sur la citoyenneté, ce qui n'est pas le cas dans l'ex-Yougoslavie, et notamment en Bosnie-Herzégovine, où le fédéralisme était basé sur des "nationalités" devenues des "Entités" ethniques.

Si ce type de "fédéralisme était appliqué en Suisse, nous aurions trois membres de la Présidence ou Conseil fédéral : un alémanique représentant de l'Entité alémanique (presque le 3/4 des citoyens), un représentant romand pour les francophones et un représentant tessinois pour les italophones. Vous conviendrez que ce serait absurde.

Faute d'une analyse et de références sérieuses sur le fédéralisme tel qu'il est conçu et pratiqué (notamment en Suisse) des Bosniaques se déclarent anti-fédéralistes, ce qui constitue une erreur dans la bataille idéologique actuelle face aux nationalistes serbes et croates. En effet, ce que ces Bosniaques anti-fédéralistes contestent, c'est le droit à la "dé-fédéralisation", qui était inscrit dans la Constitution yougoslave.

C'est donc un problème constitutionnel et non pas un problème du fédéralisme.
Nous sommes donc intéressés de recevoir des informations (si possible en français) sur des réflexions d'auteurs bosniaques ou bosniens à ce sujet. Un grand merci pour cette contribution au débat !
Le jeudi 20 décembre 2018 à 20:58 #25787

Pour un fédéralisme comme alternative à la division en "entités"

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1286
Site web

Je suis étonné du peu d'intérêt pour ce sujet, qui est pourtant très actuel et pas seulement pour la Bosnie-Herzégovine. En France, un certain nombre de Gilets jaunes se réfèrent au fédéralisme suisse pour changer la structure verticale qui prédomine depuis l'époque royale et s'est perpétué en République par le modèle Jacobin.
La 5ème République a voulu corriger les défauts de la 4ème, où des gouvernements étaient démis au bout d'une année à peine. De Gaulle a pu se maintenir de 1961 à 1968 grâce à son charisme.

Mais cette formule verticale montre de plus en plus ses limites et Emmanuel Macron en fait les frais. Du coup, le fédéralisme commence à susciter un intérêt par les possibilités offertes aux citoyens, notamment le droit d'initiative et de référendum.
Certes, le droit d'initiative peut être utilisé par des partis comme l'UDC qui disposent de puissants moyens financiers, mais celà ne touche qu'une petite partie des Initiatives et très rarement les Référendums.

Le concept fédéraliste, de bas en haut, n'exclut pas non plus des manipulations de la part de partis politiques nationalistes ou même fascisants, dotés de puissants moyens financiers. La riposte dépend toujours de la capacité et de l'engagement des citoyens et citoyennes, car la démocratie ne se réduit pas à voter tous les 4 ans et à déléguer son pouvoir. La démocratie se vit tous les jours, par ses choix de vie, de consommation et de production.

Il peut bien sûr y avoir des pauses au niveau individuel, pour différentes raisons, mais au niveau des collectivités locales, il est important d'assurer un suivi, de ne pas s'endormir, car c'est là que peuvent se produire des dérapages ou même des actes de corruption.
Le fédéralisme se base donc sur une citoyenneté participative, ce qui implique de s'intéresser à la politique tant au niveau local qu'international, en se demandant aussi comment mieux comprendre pour agir avec d'autres sur des sujets qui nous touchent.
Le mardi 12 mars 2019 à 09:55 #25951

Pour un fédéralisme comme alternative à la division en "entités"

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1286
Site web

Malgré nos appels, nous ne recevons aucune contribution sur le sujet du fédéralisme. C'est d'autant plus regrettable que ce concept est actuellement au cœur d'une bataille idéologique menée par le HDZ croate en Bosnie-Herzégovine et dans l'Union européenne par le biais du HDZ au pouvoir en Croatie.
Face à ce défi, des Bosniaques sont tentés de s'opposer au concept de fédéralisme, ce qui constitue une grave erreur. Il est en effet nécessaire de s'informer sur ce concept, notamment tel qu'il est pratiqué en Suisse, afin de pouvoir s'opposer en connaissance de cause à de fausses versions, comme celle du HDZ qui verrait une sorte de fédération d'Entités sur base ethnique, de fait une version fascisante du fédéralisme.
Les milieux fascistes ont déjà tenté de s'approprier le concept de fédéralisme de Pierre Joseph Proudhon, un des théoriciens à la base du mouvement anarchiste, avec le concept d'aide mutuelle, des bourses du travail et de l'autogestion.
Vu qu'il n'est plus possible de vous inscrire sur ce Forum en raison des attaques menées par le lobby pro-serbe basé aux USA, nous vous invitons à nous écrire par le email : info@solidarite-bosnie-ch
Toute contribution sur ce sujet sont bienvenues !

Accueil forums > Discussions générales sur la Bosnie > Pour un fédéralisme comme alternative à la division en "entités"
Informations du forum
Statistiques du forum :
Nombre d'utilisateurs : 891
Nombre de discussions : 1284
Nombre de messages : 16301
Informations utilisateurs
Dernier utilisateur inscrit : Amine
Membres en ligne : 0
Invités en ligne : 24
Actuellement en ligne :
bhinfo, l'actualité bosnienne Dzana
Tous droits réservés - Site, forum et blog auto-propulsés par un CMS fait maison