Forum Bosnie et Balkans

Des salons de discussions consacrés à la Bosnie et aux autres pays des Balkans.

Vous devez vous inscrire pour participer à ce forum.
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 Accueil forums > Actualité >

Chemin de paix - Srebrenica


Le samedi 27 juillet 2013 à 15:04 #22890

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1302
Site web

Dans les médias de Suisse-romande est annoncé l'évasion d'un criminel "bosniaque". Mais le nom : Milan Popovic, indique bien qu'il ne s'agit pas d'un bosniaque , mais d'un serbe de Bosnie, probablement ex-membre d'une des milices qui ont commis des meurtres contre les bosniaques durant la guerre de 1992-1995.
Celà démontre une fois de plus la confusion dans les médias, qui continuent de qualifier les bosniaques de "musulmans", sans tenir compte de la décision du Parlement de Bosnie-Herzégovine, en 1993 en pleine guerre, de donner le nom de "bosniaques" aux bosniaques en remplacement de celui (ambigu) de "Musulmans".
Le nom de "Musulman" a été introduit dans la Constitution yougoslave de 1968 pour désigner ainsi l'une des trois nationalités constitutives de la République de Bosnie-Herzégovine, au côté des serbes et croates de Bosnie.
Ce nom obéissait alors à des raisons stratégiques, Tito étant l'un des leaders des pays non-alignés, en majorité de confession musulmane. Lorsqu'il négociait le prix du pétrole, il invitait ses partenaires du Golfe à Sarajevo...
Mais durant la guerre de 1992-1995, ce nom constituait un sérieux handicap par rapport à la solidarité en Europe.
Malgré la décision du Parlement de BH en 1993, il est tout de même décevant de constater que les médias continuent d’appeler les bosniaques : Musulmans, notamment dans les articles concernant la Cérémonie du 11 juillet à Potocari.
Pour désigner l'ensemble des citoyens de Bosnie-Herzégovine, Paul Garde a proposé le terme de "Bosniens", ce qui est logique, mais a de la peine à s'imposer.
Le lundi 29 juillet 2013 à 21:36 #22901

Chemin de paix - Srebrenica

laurence.margerit
Membre

Inscription : 29 juillet 2013
Messages : 0

Ma rencontre avec la Bosnie et son peuple est tout d'abord celle d'un rendez vous manqué : 1992 et l'annulation d'un voyage programmé cette année là.
C'est aussi celle d'une guerre retransmis au quotidien par les médias, les images d'une guerre qui nous est présenté comme une guerre civile, le matraquage des images, CNN et un voyeurisme déjà malsain.
J'ai beaucoup attendu avant de pouvoir déouvrir la bosnie, j'ai rencontré des réfugiés, des combattants, à partir de 1993.
En 2012, l'occasion d'un voyage avec ma fille : la croatie, ok, à condition d'aller à Sarajevo età Sébrénica et ne pas s'arrèter comme beaucoup à Mostar.
Mai 2012, une évidence, Sarajevo est un coeur de civilisations, des rencontres : Séjad à Sarajevo, Omer et son restau à Sébrénica, Hassim et sa famille à Burnice, Sémir à Blagaj.
Un coup de poing dans l'estomac dans le silence du mémorial de Potocari, et puis une évidence ; revenir...
A mon retour,je raconte mon voyage à Jean Luc, président d'Enfrance du monde et à Christine son épouse, une idée est devenue un projet collectif :participer à la marche de la paix 2013.
De marches en rando, nous entrons dans la préparation de Mars mirà.
Décembre 2013, l'accident improbable, 5 semaines d'immobilisation, une rééducation difficile et une évidence : je ne pouurai pas marcher les 80 kms mais je peux participer.
J'ai marché avec mes copains d'enfrance du monde : Sylvie, Léa, Julien, Christine, jean Luc, Mergima et Séjad le premier jour : une victoire 21 km,mais surtout des rencontres : Dgilé, Ekrem, Esco, Marie dit Dimier turbo, la douce Sylvie une habituéé et puis les copains d'Emmaus synergie et tant d'autres...
Le deuxième jour, dans la boue, la chute, se dire qu'il faut s'arreter pour ne pas être un boulet pour le groupe, mmais aussi se dire, en 1993, qu'aurais je fait? comment abandonner alors que d'autres si nombreux ont laissé leur vie sur ce parcours. certaines comparaisons sont n'ont pas lieu d'être tant elles sont stupides.
L'essentiel de la marche, je l'ai vu dans les yeux des habitants de bosnie:
Dans leurs sourires, leurs larmes retenues, et leur patience dans ma laborieuse approche de leur langue.
dans la main qu'ils m'ont tendue quand je trébuchais, dans le café offert sur le chemin, dans les fruits posés sur mes genoux quand j'attendais sur la route qu'on vienne me chercher
Dans cet islam si tolérant et ouvert, dans cet accueil, ces gestes d'hospitalité tout au long des 2 semaines de découverte.
Que dire d'un peuple qui au delà de ses souffrances vous remercie d'avoir pris la peine de venir à eux, de les photographier car c'est une preuve qu'ils existent toujours ?
Volim té Bosnia, très humblement et très respectueusement
Le mardi 30 juillet 2013 à 10:15 #22906

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1302
Site web

Merci Laurence pour ce beau témoignage. Il reflète bien la nécessité d'être présents avec les bosniaques, avec ces humbles habitants au long du Chemin, qui dès fois nous reconnaissent et savent ainsi qu'ils ne sont pas oubliés.
Tu as été courageuse de faire cette Marche malgré les séquelles de ton accident. C'est aussi en pensant aux nombreuses personnes qui n'ont pas ou plus les capacités de faire autant de kilomètres de marche en 3 jours, que nous avons développé le concept de Chemin de paix, qui permet de faire ce parcours en 6 jours ou plus et d'ainsi passer plus de temps avec les habitants, surtout si l'on a de la chance d'être accompagnés d'un interprète.
Car faut-il encore le souligner, il y a en Bosnie une qualité d'accueil exceptionnel, qui fait du bien.
J'espère qu'il y aura assez de candidats cet automne pour former de petits groupes de marche.
Le vendredi 16 août 2013 à 18:52 #23029

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1302
Site web

Il y a quelques candidats pour former un groupe de marche entre le 13 et 21 0ctobre. Qui serait interessé pour nous rejoindre ? L'ideal serait une douzaine de personnes pour faire le parcours entre Nezuk et Potocari en 6 jours, ce qui est à portée de marcheurs même peu entraînés.
Dans ces dates, il est possible de prendre la ligne de Wizzair entre Bâle/Mulhouse et Tuzla, ce qui facilite l'accès à cette région du nord-est de la Bosnie-Herzégovine : l'aeroport de Dubrave est à une heure de Nezuk.
Avec un peu plus de temps à disposition que lors de la Marche de juillet, celà permet d'approfondir les contacts avec les habitants et de faire de petites excursions annexes, comme la montée du mont Udric.
Toute proposition est bienvenue, y compris pour le printemps 2014, à partir de fin mars ou avril. Il y a une soixantaine d'habitants qui ont ouverts des Chambres d'hôtes sur ce parcours de 80 kilomètres et sont prêts à vous accueillir.
Nous sommes à disposition pour toute demande de renseignement complémentaire.
Le vendredi 23 août 2013 à 16:52 #23036

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1302
Site web

Je rappelle la publication de la brochure "Guide du Chemin de Paix" qui donne toutes les indications nécessaires pour parcourir ce Chemin entre Nezuk et Srebrenica. Avec un résumé de l histoire de la Bosnie Herzégovine et des informations pratiques pour un séjour dans ce pays pleins de ressources peu ou pas connues.
Signalez-nous des librairies qui pourraient etre interessées? Merci
Il y a aussi un résumé sur notre site : www.solidarite-bosnie.ch
Des photos de la Marche 2013 vont bientot etre publiées.
Le jeudi 05 septembre 2013 à 13:10 #23076

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1302
Site web

Nous cherchons à compléter notre petit groupe de marche en octobre de Nezuk à Srebrenica en six étapes. Il y a un vol de Wizz air le samedi 12 octobre de Bâle-Mulhouse à Tuzla/Dubrave et un retour possible le mardi 22 octobre par la même ligne. Voir aussi les possibilités depuis Paris ou Lyon sur Sarajevo + bus pour Tuzla et Kalesija.
Pour la Marche, il faut compter autour de 150 euros. Le tarif des Chambres d'hôtes étant de 16 E pour repas-nuit et petit-déjeuner.
Nous aurons le temps de nouer des contacts avec les habitants de la région et de visiter des lieux hors du Chemin, comme par exemple le sommet du mont Udric.
Voir notre site : www.solidarite-bosnie.ch et e-mail : info@solidarite-bosnie.ch
Le mardi 10 septembre 2013 à 19:39 #23118

Chemin de paix - Srebrenica

Dzana
Membre
Avatar

Inscription : 13 février 2008
Messages : 1499
Site web

Voici quelques photos de la Marche 2013, merci Ivar *

Pont de Glodi :



Mont Udric :


Pierres bogomiles :



Marcheurs :




Arrivée au Mémorial de Potocari :



Le Mémorial :



Muhizin Omerovic et Valentin Inzko :



Mairie de Srebrenica :



Lieu de génocide de Kravica :



_____________
Carnets
Le mercredi 11 septembre 2013 à 08:48 #23123

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1302
Site web

Merci Dzana d'avoir mis ces photos (ce que je ne sais pas encore faire) le jour de mon anniversaire. Elles illustrent bien la Marche 2013 et la tournée très touchante des lieux de crimes avec les femmes et mères de Srebrenica, comme chaque année le 13 juillet.
Je rappelle que nous repartons sur le Chemin de paix entre le 15 et 21 octobre, en six étapes, et cherchons à compléter notre petit groupe de marche. M'écrire par MP.
Le mardi 17 septembre 2013 à 21:16 #23137

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1302
Site web

Encore une raison de plus de venir en Bosnie et en particulier dans la région de Srebrenica : la défense des droits de la minorité bosniaque en RS. Depuis la rentrée de cet automne, les parents et élèves de Konjevic Polje (plus d'une centaine de familles) sont en lutte pour exiger le respect de l'accord signé en 2002 entre les Ministères de l'éducation de la Fédération et de la RS concernant le droit de chaque minorité d'avoir une partie de l'enseignement dans sa propre culture (version latine ou cyrilique) ainsi qu'un cours d'histoire adéquat.
Ce droit, qui a été très peu appliqué en RS (sauf à Srebrenica) est maintenant refusé par le Ministre de l'éducation de la RS et le Directeur des écoles de Kravica et Konjevic Polje. Le Ministre refuse également de rencontrer une délégation des parents.
Une centaine de parents de Konjevic Polje ont entamé un boycott de l'école du village, qui est sous direction bosno-serbe alors que les habitants de cette localité et des alentours sont tous des bosniaques retournés depuis l'an 2000.
Hier, les parents et élèves ont manifestés à Sarajevo devant le Ministère de l'éducation, l'OHCR et l'OSCE (antennes européennes en BH) et ont rencontrés le Ministre pour le retour des réfugiés et le Ministre de l'éducation de la Fédération.
Ils se sont aussi eyprimés dans les médias, et notamment TV de Bosnie-herzégovine et Fédération.
Ils ont lancé une invitation aux signataires de 2002, et donc à l'ex-Ministre de l'éducation de RS (qui avait signé l'accord). Une invitation a aussi été adressée à Valentin Inzko, le Haut-Représentant de la communauté internationale.
Ces courageux habitants ont besoin d'un soutien international !
Le lundi 30 septembre 2013 à 17:39 #23168

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1302
Site web

SOUTIEN A LA LUTTE DES PARENTS BOSNIAQUES DE KONJEVIC POLJE :
Le Ministre de l'éducation de RS, qui est venu à Konjevic Polje ce matin, refuse toujours d'appliquer l'accord de 2002 et veut imposer l'enseignement uniquement dans la version cyrillique de la RS, avec aussi leur version de l'histoire; ce que la grande majorité des parents bosniaques de Konjevic Polje refuse.
Le 24 septembre, une réunion entre Ministres de l'éducation de la Fédération et de la RS, en présence de Valentin Inzko (Haut-Représentant) n'a pas abouti. Il apparaît que l'Accord de 2002 n'est souvent pas appliqué en Fédération en faveur des élèves bosno-serbes. C'est donc un problème de fond au niveau national.
Valentin Inzko va faire un rapport demain à Bruxelles, mais les Ponce Pilate de l'UE vont sans doute répéter que "c'est aux bosniens de se débrouiller", tout en sachant que ce n'est pas possible.
Face à ces blocages, les parents de Konjevic Polje envisagent d'envoyer leurs enfants en bus jusqu'à Sapna en Fédération (une heure de voyage). La Mairie de Sapna et les enseignants ont donné leur accord, mais il faut encore le feu vert du Ministre de l'éducation (SDP)du Canton de Tuzla.
Cette issue possible n'est évidemment pas très heureuse, car elle maintient la division. Mais c'est actuellement la seule solution. C'est pourquoi nous lançons un appel au soutien. Le CCP de Solidarité Bosnie Genève 10-711427-1 peut transmettre les dons, si possible avant notre départ le 15 octobre. Merci aux donateurs et donatrices. Il y aura des frais de transport, livres et repas à couvrir.
Le lundi 30 septembre 2013 à 18:56 #23169

Chemin de paix - Srebrenica

bruno
Membre
Avatar

Inscription : 30 mars 2012
Messages : 113

Mon cher Ivar,
Tu n'imagine surement pas à quel point nous sommes nombreux à admirer ton engegement, ton courage, ta persévérance, ta simplicité.
Tes mails sont lus, traduits, relus et toujours commentés positivement.
La communauté francophone de Bosnie est généralement très serbophile, l'origine étant souvent militaire ou diplomatique, mais ça ne fait rien, tes propos sont appréciés.
...
Le mardi 01 octobre 2013 à 10:41 #23171

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1302
Site web

Merci Bruno pour ce retour intéressant. Mais pourquoi sont-ils aussi peu nombreux à s'exprimer dans le Forum ?
En novembre (23-24 ou 30) nous avons le projet d'organiser un repas-rencontre à Paris, comme en 2011 et 2012, mais cette fois-ci avec un programme d'exposés et débats. Nous attendons vos propositions.
Concernant la lutte des habitants de Konjevic Polje, il s'avère que l'accord de 2002, assurant en principe des droits réciproques pour les élèves des deux communautés minoritaires (bosniaques en RS et bosno-serbes en Fédération)est rarement respecté en Fédération. Pour rappel, en RS, seule la Commune de Srebrenica dispose d'un enseignement mixte.
C'est donc un problème national, qui a un lien avec le droit des minorités juives et tziganes (motion Finci),
qui concerne tous les citoyens de la Bosnie-Herzégovine et doit être résolu au niveau constitutionnel. A quand aussi un travail entre historiens des trois communautés, et quelques experts comme Macolm, afin de réaliser une seule présentation historique pour tous les élèves ? Un compromis serait de signaler les interprétations divergentes. Mais il est quand même à espérer qu'un consensus pourrait être trouvé sur au moins le 85% du contenu.
Cette problématique fait aussi partie des réflexions à mener au cours du Chemin de Paix et de la Marche de juillet.
Le mardi 01 octobre 2013 à 13:28 #23172

Chemin de paix - Srebrenica

Lune
Membre

Inscription : 19 juillet 2011
Messages : 15

bonjour à Tous,

Je me demandais, mais peut-être naïvement, si un accord a été signé en 2002 alors cet accord devrait avoir un statut juridique et faire loi (signature)....n'y a-t-il pas, une instance juridique auprès de laquelle il serait possible de porter plainte pour non-respect de cet accord. Déposer une plainte et faire un tapage médiatique (pour leur faire perdre la face) qui obligerait la RS à respecter ce qu'elle a signé en 2002. Il est quand même trop facile de signer des accords et ensuite faire sa petite soupe! Interpeler les Ministres de l'époque ou je ne sais qui et les mettre face à leurs responsabilités! Je sais que tout est très compliqué mais c'est quand fou que des hauts responsables signent des accords à droite à gauche et ensuite personne, pas même les citoyens, ne peuvent faire appel..il ne s'agit pas de signer des accords pour être élus...et une fois élus, je fais ce que je veux.

Ivar, un moyen de porter plainte existe-il?

Je pense que si les parents envoient leurs enfants dans un autre endroit avec tous les moyens qu'il faut pour cela..finalement les responsables se diront et bien voilà le problème est réglé..PAS BESOIN DE RESPECTER CET ACCORD! Ils auront gagné! Les enfants seront exclus de leur école...est-ce acceptable?! Est-ce normal alors qu'ils habitent à côté de leur école, que certains enfants d'un même village, grâce à une aide extérieure (et en plus combien de temps cette aide durera) et aux sacrifices que leurs parents vont devoir faire (comme s'ils n'avaient que ceux-là (sacrifices) à faire), soient contraints et forcés par leurs propres moyens d'aller chercher un enseignement loin de leur village ou petite ville. Sans oublier tout ce que cela implique en terme de confort de vie, aller-retour, moins de temps pour jouer ou étudier, risque sur la route, repas à prendre sur l'extérieur...mince alors! Et c'est TOUJOURS la même communauté qui subit les préjudices! Et en plus des enfants!!

C'est une discrimination non?!!!
Bien entendu que de trouver une solution pour leurs enfants en les envoyant un peu plus loin est une forme de résistance mais je crois que cela sera vu comme une acceptation de la part de la RS et tout bénéf. pour ces....!!

Bises à tous
Lune
Le mercredi 02 octobre 2013 à 16:11 #23178

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1302
Site web

Le Conseil des parents de Konjevic Polje vient de déposer une plainte auprès du Tribunal de Srebrenica pour discrimination. Affaire à suivre.
L'argument principal des autorités de la RS est la crise financière et donc le manque de moyens pour financer un changement de programme et fournir des livres en écriture latine. Mais cet argument ne tient pas la route : la RS consacre un budget important pour le lobbyng à Bruxelles et à New-York.
Pour l'instant, la seule avancée à Konjevic Polje pourrait être le rétablissement de l'eau dans l'école.
le Conseil des parents de Konjevic Polje reçoit de plus en plus de soutiens; mais il est probable que leurs enfants doivent aller un certain temps à Sapna (en Fédération) en attendant que le problème soit réglé.
Il apparaît aussi qu'il n'y a pas de protestation du côté des bosno-serbes en Fédération, car ceux-ci y sont peu nombreux et ne souffrent pas, apparement, de discriminations.
Le Haut-Représentant, Valentin Inzko, ne s'est pas non plus manifesté. On verra.
Le vendredi 04 octobre 2013 à 11:25 #23183

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1302
Site web

En attendant une solution dans le cadre de l'Ecole de Konjevic Polje, le Conseil des parents envisageait d'envoyer leurs enfants à Sapna, en Fédération, où le Maire et les enseignants étaient d'accord de les accueillir.
Mais hier, le Ministre (SDD) de l'éducation du Canton de Tuzla, a refusé cette solution provisoire.
Le problème reste donc entier. Les parents et élèves continuent de boycotter les cours. L'Ecole de Konjevic Polje est vide.
Cette situation est d'autant plus absurde qu'à 30 kilomètres de là, à Srebrenica, une solution a été trouvée pour respecter les droits de la minorité bosniaque (avant-guerre majoritaire); avec un enseignement mi-cyrillique, mi-latine et avec quelques livres d'enseignement de la Fédération.
Le Conseil des parents de Konjevic Polje a lancé une lettre ouverte afin d'interpeller Valentin Inzko (OHR) et d'autres organismes, comme l'OSCE, qui laissent faire la discrimination envers les bosniaques en RS, ce qui peu avoir de graves conséquences.
S'il n'y a pas moyen de faire respecter les lois, et notamment l'accord de 2002, ou cela va-t-il mener ?
De plus en plus d'associations, au niveau national et international (dont Solidarité Bosnie Genève) soutiennent la courageuse lutte des habitants de Konjevic Polje. C'est l'avenir de la Bosnie-Herzégovine et de ses enfants qui est en jeu; et au-délà les valeurs européennes. Un échec de cette lutte signifierait une nouvelle victoire des nationalistes serbes qui veulent la partition définitive de la Bosnie-Herzégovine
Le mardi 08 octobre 2013 à 18:10 #23193

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1302
Site web

Face au blocage en Bosnie-Herzégovine, le Conseil des parents de Konjevic Polje a adressé une demande à Valentin Inzko, Haut-Représentant de la "communauté international, OHR-Sarajevo, mais n'a pour l'instant reçu aucune réponse. C'est pourquoi les parents et élèves de Konjevic Polje, après plus d'un mois de grève, vont à Sarajevo ce mercredi 9 octobre pour exiger une réponse et un appui de l'OHR.
Toutes les lamentations des diplomates de la dite "communauté internationale" sur le génocide de Srebrenica seront considérés par les bosniaques retournés dans la région de Srebrenica-Konjevic Polje, comme une tromperie et hypocrisie, s'ils restent encore une fois passifs face à cette injustice flagrante.
Les rares avancées dans le sens d'une Bosnie-Herzégovine plurielle, comme l'accord de 2002 entre les Ministres de l'éducation de la Fédération et de la RS doivent être respectées et appliquées.
Les droits des minorités, en l'occurrence de la minorité bosniaque en RS, doivent être respectés; sinon la Bosnie-Herzégovine risque de sombrer dans une spirale régressive. C'est à l'OHR et à l'OSCE d'intervenir pour faire respecter le droit à un enseignement pluriel, et non pas imposé exclusivement par une entité (RS).
Nous vous invitons à écrire à Valentin Inzko à l'adresse suivante : sarajevo.rd@ohr.int en demandant instamment l'application de l'accord de 2002 en faveur d'un enseignement pluriel et non ethnique.
Le jeudi 10 octobre 2013 à 13:09 #23195

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1302
Site web

Depuis hier, une centaine de parents et élèves de Konjevic Polje se sont installés devant le siège du OHR à Sarajevo et y resteront tant qu'ils n'obtiendront pas un soutien de la part de cet organisme, chargé d'intervenir pour faire appliquer les lois et accords en Bosnie-Herzégovine.
La seule indication qu'ils ont obtenues (M. Valentin Inzko étant absent) c'est qu'une entrevue aura lieu lundi à Banja Luka avec le Ministre de l'éducation de la RS.
Des centaines d'habitants de Sarajevo et même des classes d'écoles avec enseignants et élèves sont venus leur apporter leur solidarité, avec aussi des vivres et du café.
Les médias de BH relaient cette lutte pour un enseignement pluriel, sujet qui concerne toute la Bosnie.
Essayez de contacter les autorités et les journaux de vos pays afin de soutenir cette lutte !
Le lundi 14 octobre 2013 à 16:32 #23198

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1302
Site web

L'action des parents et élèves de Konjevic Polje obtient de plus en plus de soutien dans la population et de la part d'Ambassades de quelques pays membres du PIC (Organisme chargé de superviser les Accords de Dayton). Mais les rares politiciens bosniaques qui viennent jusqu'au campement devant les locaux du OHR restent discrets.
Il y a encore beaucoup de peurs en Bosnie, notamment chez les bosniaques qui ont été mis (sans leur demander) sous l'autorité de la RS (République serbe).
Cela souligne d'autant plus le courage exemplaire de ces parents et enfants de Konjevic Polje. Déjà au tout début de la guerre en avril 1992, les habitants de Cerska-Konjevic Polje et Pobudje se sont unis (sans attendre des directives de Sarajevo) pour résister à l'offensive des forces serbes et ont réussi à tenir avec des moyens dérisoires leur poche de résistance jusqu'en mars 1993 (passage du général Morillon).
Leur lutte constitue un épisode de résistance, cette fois-ci non-violente, à la domination des nationalistes serbes, qui ont bénéficies par les Accords de Dayton de contrôler toute cette région de l'est de la Bosnie, qui était avec Srebrenica, en majorité (plus de 70%) habitée par des bosniaques (jusqu'en 1993 dénommés Musulmans).
La Sous-Commune de Konjevic Polje (dépendante de la Commune de Bratunac) est habitée par 500 bosniaques, retournés depuis l'an 2000. Il n'y a qu'une famille bosno-serbe. Beaucoup d'habitants de cette région ont été tués durant la période de résistance (1992-93)et encore plus durant le génocide de Srebrenica de juillet 1995.
Le problème soulevé par leur lutte actuelle est fondamental pour l'avenir de la Bosnie-Herzégovine. En effet, le livre d'histoire RS de la Bosnie-Herzégovine a plus été rédigé par des propagandistes que par des historiens et s'apparente à une forme d'endoctrinement, nuisible non seulement pour les élèves bosniaques en RS, mais aussi pour les jeunes bosno-serbes.
Une version tronquée et biaisée de l'histoire de la Bosnie-Herzégovine ne va pas dans le sens du rapprochement des citoyens et communautés de BH, mais au contraire constitue les germes de conflits futures.
Les négociateurs internationaux ont réussi à Dayton à faire taire les armes, mais l'appareil de propagande des nationalistes serbes est resté intact et fonctionne à plein régime, ce qui constitue un danger potentiel pour le futur. C'est pourquoi il est important que l'action initiée par le Conseil des parents de Konjevic Polje puisse déboucher sur l'application de l'accord sur l'enseignement conclu en 2002 (réalisé qu'à Srebrenica) et à terme sur l'élaboration d'un nouveau livre d'histoire commun à toute la Bosnie-Herzégovine.
Le dimanche 20 octobre 2013 à 09:34 #23254

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1302
Site web

Pour tout message de solidarite avec les parents et eleves de Konjevic Polje, composez le 00387.62.120.537 ou par e/mail srebrenicius arobas gmail.com
Il est important de developper un soutien au niveau international car l avenir de la Bosnie/Herzegovine par une education et enseignement qui va vers la paix et non vers la guerre concerne tout le monde.
Envoyey aussi des messages au OHR. Voir adresse e/mail plus haut.
Le vendredi 25 octobre 2013 à 11:45 #23284

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1302
Site web

Vu les circonstances, nous n'avons pas pu faire le Chemin de paix comme prévu. Mais l'action non-violente du Conseil des parents de Konjevic Polje ouvre aussi un chemin de paix en soulevant le problème d'un enseignement (surtout en RS) qui ne va pas dans le sens d'un rapprochement des communautés, mais au contraire prépare les élèves à une nouvelle confrontation par un endoctrinement idéologique.
Il est vraiment inquiétant de constater que les décideurs occidentaux se sont contentés avec les Accords de Dayton d'arrêter la guerre, sans se soucier de l'avenir de la Bosnie-Herzégovine, et donc d'accorder une attention à la prévention de conflits futurs par une éducation et enseignement adéquats.
La seule clause imposée est l'interdiction de mettre dans les livres d'école des textes sur la période de 1992-1995. Mais est-ce vraiment judicieux ?
C'était déjà le cas durant l'ère de Tito. Il y avait l'imposition, respectée par les parents, de ne pas parler de ce qui s'est passé durant la seconde guerre mondiale, mis à part quelques commémorations officielles. Cet omerta s'est révélé fatidique au début des années 90. Le vide de mémoire a rapidement été comblé par les propagandistes, surtout nationalistes serbes, qui ont ainsi pu manipuler leurs concitoyens.
L'appareil de propagande est resté très puissant en RS et s'est imposé dans le domaine de l'enseignement, qui est de fait devenu un endoctrinement dans la ligne de l'idéologie de Grande Serbie, avec notamment négation de l'histoire de la Bosnie-Herzégovine. Le pays n'existerait que depuis les Accords de Dayton...ce qui donne le prétexte d'étudier l'histoire de la Serbie et d'apprendre ses chants.
Les élèves bosniaques en RS (à Konjevic Polje 150 élèves) sont ainsi directement lésés, car leur culture et histoire n'est pas reconnue. Mais les élèves bosno-serbes ont droit eux aussi à un enseignement qui ne soit pas de l'endoctrinement.
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19
Accueil forums > Actualité > Chemin de paix - Srebrenica
Informations du forum
Statistiques du forum :
Nombre d'utilisateurs : 892
Nombre de discussions : 1295
Nombre de messages : 16321
Informations utilisateurs
Dernier utilisateur inscrit : Joe
Membres en ligne : 0
Invités en ligne : 7
Actuellement en ligne :
bhinfo, l'actualité bosnienne Dzana
Tous droits réservés - Site, forum et blog auto-propulsés par un CMS fait maison