Forum Bosnie et Balkans

Des salons de discussions consacrés à la Bosnie et aux autres pays des Balkans.

Vous devez vous inscrire pour participer à ce forum.
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 Accueil forums > Actualité >

Chemin de paix - Srebrenica


Le lundi 15 octobre 2018 à 10:46 #25753

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1334
Site web

Nous avons relater le voyage de septembre du nord au sud de la Bosnie-Herzégovine dans la rubrique concernant ce sujet. Pour le prochain voyage en mai prochain, avec marche sur le Chemin de paix et découverte de Sarajevo et région de Mostar, nous attendons des propositions de dates à : info@solidarite-bosnie-ch
Idem pour l'automne.
Ces tournées en petits groupes sont particulièrement appréciées. Les étapes sur le Chemin de paix sont plus courtes que lors de la Marche pour la Paix en juillet. Nous sommes toujours à votre disposition pour donner des informations complémentaires. N'hésitez pas à nous contacter.
Les inscriptions pour la Marche de la Paix 2019 sont ouvertes ! Nous souhaitons renforcer la participation à notre Groupe international vu les menaces qui pèsent sur la paix en Bosnie-Herzégovine, avec notamment l'accession de Milorad Dodik (leader des nationalistes sécessionnistes serbes) à la Présidence du pays.
Il est encore temps d'agir et de participer concrètement à un travail de prévention en faveur du vivre ensemble.
Vous pouvez télécharger l'appel à la Marche pour la Paix Nezuk-Srebrenica 2019 pour la diffuser dans vos réseaux.
Le mardi 19 février 2019 à 10:11 #25792

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1334
Site web

MAI EN BOSNIE-HERZEGOVINE, du 6 au 18 mai, du nord au sud en petit groupe sympa :
Nous partons le 6 mai de l'aéroport de Bâle-Mulhouse pour arriver directement à Tuzla, ville que nous visitons le lendemain. Nous partons ensuite pour Nezuk vers 17h. Cela permet ainsi à d'éventuels participants passant par Sarajevo de nous rejoindre.
En petites étapes d'une quinzaine de kilomètres, nous parcourons ensuite le Chemin de Paix avec logement et repas en Chambres d'hôtes, dans les maisons reconstruites depuis l'an 2000 par les survivants du génocide.
L'accueil est exceptionnelle et les paysages superbes.
Le 4ème jour, nous visitons Srebrenica et ses sources thermales et le Mémorial de Potocari avec films et photos qui témoignent de la réalité du génocide. C'est d'autant plus important vu la nouvelle campagne de déni menée par les dirigeants de la Republika Srpska (RS), appuyés par les mouvements populistes et islamophobes, dans le but d'endoctriner et entraîner la nouvelle génération de RS dans une reprise du conflit en vue d'une sécession et rattachement de la RS à la Serbie.
Nous quittons ensuite cette région du nord-est de la Bosnie-Herzégovine, donnée (y compris Srebrenica) à la RS par les grandes puissances (Accords de Dayton de décembre 1995) pour rejoindre Sarajevo, à travers un haut-plateau qui rappelle le Jura avec ses sapins et prairies.
Nous logeons tout près de la tour de l'horloge dans le vieux quartier de la période ottomane, qui est magnifique avec ses petits cafés, ses restaurants, ses boutiques, ses belles mosquées et ses musées.
Outre un périple en tram jusqu'à Illiza et visite du parc et sources de la Bosna, nous visitons aussi la pyramide du soleil et le labyrinthe souterrain de Ravne vers Visoko : des lieux pleins de mystères.
Et nous partons ensuite pour Mostar, où nous logeons tout près du vieux pont. Outre la vieille-ville ottomane de Mostar (reconstruite), nous visitons le monastère soufi de Blagaj, à la souce de la rivière Buma, un lieu grandiose au pied d'une falaise, avec une végétation méditerranéenne.
Le jour suivant, nous visitons trois lieux exceptionnels : un monastère orthodoxe (détruit par les Oustachis) et reconstruit, la cité de Pocitelj (lieu de villégiature de la période ottomane) et ensuite Stolac, une ville construite de part et d'autre d'une rivière, dotée de ponts-moulins, dont un aménagé en restaurant. Près de Stolac, nous visitons aussi le plus important site de "steccis" (pierres gravées) de toute la Bosnie-Herzégovine, où on trouve environ 20'000 de ces pierres de la période bogomile (cathare) qui portent divers symboles dont des spirales, des croix et des grappes de raisins.
Nous retournons ensuite par Split sur la côte dalmate (Croatie).
Actuellement il y a 6 inscrits. Nous cherchons encore quelques participant-e-s. N'hésitez pas à nous contacter par notre email : info@solidarite-bosnie.ch Nous pouvons ainsi vous transmettre toutes les infos et notamment le modeste budget pour un périple exceptionnel.
Le jeudi 04 avril 2019 à 16:26 #25959

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1334
Site web

MARCHE POUR LA PAIX 8-10 juillet 2019 :
Pour la Suisse, inscrivez-vous à : info@solidarite-bosnie.ch
Pour la France : sibh.fr@gmail.com
Comme chaque année, la Marche entre Nezuk et Srebrenica (80 kilomètres) a lieu du 8 au 10 juillet et le 11 participation à la cérémonie du 11 juillet au Mémorial de Potocari.
Il y a deux possibilités de participation :
1. Logement sous tente gratuit, mais sans repas, ni transport des bagages assurés.
2, Dans le cadre du forfait du Groupe international avec bus entre Tuzla et Nezuk, repas et logement chez les habitants, transport des bagages, etc.. Le forfait est de 145 euros pour les 4 jours.
Les informations complémentaires vous parviendront après inscription.
Un des avantages de notre Groupe international, c'est aussi la possibilité d'avoir une place dans un véhicule (avec un petit supplément) pour ceux et celles qui auraient des difficultés de marche, les étapes étant de 26 kilomètres par jour.
Cette année, le 10 juillet, nous marcherons sur un nouveau tronçon de 7 kilomètres, jouxtant l'ex-zone de sécurité de Srebrenica. C'est sur ce tronçon qu'il y a eu le plus grand nombre de victimes le 12 juillet 1995 parmi les civils de la colonne des 14'000 hommes partis de Srebrenica, à cause des tirs et bombardements des forces serbes.
Sur le mont Buljim, où les hommes de la colonne s'étaient arrêtés pour se reposer, une simple plaque posée au sol rappelle cette tragédie.
Ce tronçon était jusqu'en 2017 inaccessible à cause des mines. Depuis lors un chemin a été aménagé par des équipes locales et des volontaires d'Emmaus synergie (Paris).
Nous conseillons de prendre des chaussures de marche. C'est un terrain de moyenne montagne, où les chemins peuvent devenir boueux en cas d'intempérie. Mais nous espérons le beau temps.
La Marche ayant lieu la semaine, il pourrait y avoir moins de participants bosniaques que les années précédentes, mais certainement plus de 5000.
Ll y a actuellement une quinzaine d'inscrits à notre Groupe international, mais nous espérons trouver une quarantaine de participant-e-s.
La Marche pour la Paix est le meilleur moyen pour des citoyens européens de comprendre ce qui s'est passé dans cette région entre avril 1992 et juillet 1995. Le 2ème et 3ème jour de marche, nous traverserons depuis la vallée de Kamenica, la région du mont Udric qui a résisté durant une année aux forces serbes, d'avril 1992 à mars 1993, avec les villages de Cerska, de Konjevic Polje et de Burnice.
Cette résistance héroïque est peu connue, si ce n'est au travers du livre de Semso Salihovic (un des commandants de la résistance) et du passage du général français Philippe Morillon en mars 1993, lors de l'exode de cette population rurale vers Srebrenica, peu après déclarée "zone de sécurité" de l'ONU avec Zepa, un autre village au sud de Srebrenica qui a aussi résisté.
Participer à la Marche pour la Paix, c'est aussi contribuer à contrer la menace de sécession de la Republika Srpska. En effet, pour réactiver le conflit, les dirigeants de la Republika Srpska (RS) ont besoin d'endoctriner la nouvelle génération en niant l'agression des forces serbes et surtout en niant le génocide de Srebrenica, afin d'inverser les faits et présenter les Serbes comme victimes.
Il est donc important que des citoyens européens viennent sur le terrain pour comprendre ce qui s'est passé et recueillent aussi les témoignages des survivants afin de pouvoir en connaissance de cause contrer cette propagande fascisante.
Le lundi 27 mai 2019 à 09:48 #25964

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1334
Site web

Nous cherchons une trentaine de participant-e-s à la Marche pour la Paix du 8 au 10 juillet. Il y a actuellement une quinzaine d'inscrits. Nous sommes très bien accueillis dans cette région où les Bosniaques, en majorité des petits paysans, ont connu un grand drame humain. Ils tentent maintenant de revivre normalement et ont ouverts des Chambres d'hôte au long du ce Chemin de 80 kilomètres qui les relient à la Fédération de Bosnie-Herzégovine par Nezuk.
Notre présence constitue un apport important afin de donner un caractère international à cette Marche, qui a débuté en 2005. L'enjeu est maintenant le développement économique de cette région afin que la nouvelle génération puisse y vivre décemment. Le principal obstacle au développement est la subordination de toute la région de Srebrenica à la Republika Srpska (concession imbécile des Accords de Dayton).
En effet, les dirigeants de la RS veulent mettre fin au processus de rapprochement entre les citoyens et travailleurs des deux communautés qui existe à Srebrenica en bloquant depuis 6 ans la reconstruction des Bains médicinaux et les 700 emplois prévus par le promoteur, un Bosno-serbe qui souhaite engager des employés des deux communautés.
Il y a aussi un problème de non-reconnaissance des initiatives citoyennes par les représentants de la communauté internationale, comme on a pu le constater avec le refus de Valentin Inzko (Haut-Représentant) d'intervenir en tant que médiateur entre les parents de Konjevic Polje et les autorités de RS au sujet de l'enseignement scolaire. Ces parents bosniaques ont ainsi été obligés d'ouvrir en 2014 leur propre Ecole à Nova Kasaba. Cette Ecole dispense un enseignement de bon niveau par de jeunes enseignants venus de Sarajevo.
La reconnaissance des droits culturels des minorités sont pourtant inscrits dans les Accords de Dayton.
Cette année, nous avons le projet d'organiser à Potocari le 11 juillet un moment de réflexion sur l'avenir de cette région avec les professeurs et étudiants de l'Université d'été de Srebrenica,
Le mardi 06 août 2019 à 16:39 #25966

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1334
Site web

Nous n'étions pas trente comme prévu, mais un groupe dynamique d'une vingtaine de marcheurs de France et de Genève, accompagnés de deux journalistes TV de Lausanne (une première !).
Comme chaque année depuis 2006, nous arrivons à Nezuk le soir précèdent la Marche et logeons chez les habitants (des moments inoubliables). Le 8 juillet, départ vers 9h par beau temps, parmi 5000 marcheurs venus de toute la Bosnie-Herzégovine et de la diaspora. Parmi les non-bosniaques, il y avait un peu moins de turcs que l'an passé. Ambiance toujours aussi positive, avec beaucoup d'échanges et d'amitié.
A l'arrivée à Liplje, nous sommes répartis dans 3 maisons; si bien que le lendemain matin, nous repartons par petits groupes pour l'étape qui passe par Glodi, la rivière Drinaca et le mont Udric par un chemin boueux qui a malheureusement remplacé le très beau sentier qui avait été aménagé par l'équipe d'Emmaus-synergie (Paris), qui avait aussi reconstruit le pont en bois sur la Drinaca qui avait été emporté par une crue en mai 2014 (importantes inondations dans tout le nord du pays).
Le deuxième jour, nous arrivons ainsi dans la vallée de Pobudje (vers Konjevic Polje), où nous retrouvons Djile et Emina. Le soir, au camp de Mravici (en contrebas), j'ai reçu une plaquette de remerciement, avec en plus une horloge à mon nom, pour mon engagement en faveur des Bosniaques qui vivent au long des 80 kilomètres du Chemin de Paix et de ma contribution à la Marche pour la Paix avec la venue de plus de 500 marcheurs depuis 2005 dans notre Groupe international.
Le 3ème jour s'est passé sous la pluie, ce qui a sérieusement perturbé la Marche, et surtout le nouveau tronçon de 7 kilomètres, aménagé en pleine forêt sur les traces de la colonne de juillet 1995. C'est là que plus d'un millier de civils de la colonne ont été tués ou blessés par une embuscade et des bombardements par l'artillerie serbe positionnée en contrebas sur la route entre Bratunac et Konjevic Polje.
Ce nouveau tronçon constitue un lieu de mémoire de l'histoire récente de l'Europe. Les dirigeants nationalistes serbes (Milosevic, Karadzic et Mladic) ont largement profité de la décision des grandes puissances (USA, Grande-Bretagne, France) prise en mai 1995 d'abandonner la défense des "zones de sécurité" onusienne de Srebrenica et de Zepa.
Il faut rappeler à ceux et celles qui font encore confiance aux dirigeants des grandes puissances, que ces derniers ont ensuite eu le cynisme de donner, par les Accords de Dayton, toute la région de Srebrenica à la Republika Srpska (fondée par Karadzic et Mladic).
Un jour, les citoyens européens risquent de payer cher ce cynisme, car les dirigeants de la Republika Srpska préparent une sécession (avec à terme rattachement à la Serbie) du 49% du territoire de la Bosnie-Herzégovine, ce qui ne peut se réaliser sans un nouveau conflit.
Les Accords de Dayton ne sont pas viables à long terme, notamment du fait que les représentants des grandes puissances en poste en Bosnie-Herzégovine ne respectent pas eux-mêmes l'application de ces Accords, qui stipulent le respect du droit sociaux et culturels des minorités, étant hostiles aux initiatives citoyennes.
C'est ainsi que le Haut-Représentant Valentin Inzko (Autrichien) a refusé d'intervenir en médiateur entre les parents bosniaques de Konjevic Polje (qui revendiquaient leurs droits selon Dayton) et les autorités de la Republika Srpska.
Ces parents ont ainsi été contraints d'ouvrir, début 2014, leur propre Ecole à Nova Kasaba. Les dirigeants occidentaux savent pourtant que l'enseignement de la RS sert à endoctriner la nouvelle génération Bosno-serbe pour l'entraîner à terme dans un nouveau conflit (l'histoire et la culture de Bosnie-Herzégovine étant remplacée par l'histoire et la culture de Serbie) et les Serbes considérés comme victimes en 1992-95, d'où la suppression de toute référence aux nombreux massacres commises par les forces serbes et bien ûr du génocide de Srebrenica.
Le mercredi 09 octobre 2019 à 11:53 #25971

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1334
Site web

Du 25 septembre au 5 octobre, nous étions un petit groupe de 6 participant-e-s, dont une vétérane de 80 ans.
En mai et automne, nous pratiquons des étapes plus courtes qu'en juillet, d'une quinzaine de kilomètres, et dès fois moins, comme lors de la première étape, abrégée à 6 kilomètres à cause d'une arrivée tardive à Nezuk et d'une petite pluie. Après le repas de midi, notre hôte nous a amené sur son "traclet" jusque près de la forteresse de Zvornik, d'où l'on a une magnifique vue sur la ville, la rivière Drina et la Serbie en-face.
Tout au long de cette marche, nous sommes chaleureusement accueillis par les habitants qui nous logent et par les habitants qui nous invitent, tout au long du chemin, à prendre un café bosniaque
Le jour suivant, après la traversée d'une belle forêt, nous marchons dans la vallée de Kamenica, où en juillet 1995 les forces serbes ont creusé des charniers pour y cacher des milliers de corps de victimes du génocide de Srebrenica, dont la plupart ont par la suite été retrouvés et identifiés par ADN, avant d'être enterrés au Mémorial de Potocari depuis l'an 2000. Mais il reste environ 2000 disparus.
De là, nous montons pour redescendre dans la vallée de la Drinaca, avec lé village de Glodi, où nous visitons un moulin hydraulique avec une meule à l'ancienne. Il y a aussi depuis peu un restaurant.
Le jour suivant, nous gravissons en diagonale le mont Udric, où un chemin forestier a malheureusement remplacé le très beau sentier qui avait été élargi par des équipes d'Emmaus synergie de Paris (qui avaient aussi reconstruit le pont de bois détruit par une crue de la Drinaca).
A l'arrivée, nous retrouvons notre ami Djile et ses chèvres et l'accompagnons dans la montagne : un moment toujours sympa. Le lendemain, visite de Srebrenica et du Mémorial de Potocari : un lieu de mémoire avec plus de 6000 tombes, d'innombrables photos et petits films.
Et après la visite de l'Ecole autonome et dissidente de Nova Kasaba, toujours aussi vivante avec ses 137 élèves, malgré les difficultés budgétaires, nous partons pour Sarajevo à travers un paysage qui ressemble au Jura, qui à la sortie des gorges, contraste avec l'impression d'orient que dégage Sarajevo avec ses mosquées et minarets.
C'est toujours très agréable de se promener dans le vieux quartier de la période ottomane du "Bacarcija", où nous logeons dans une agréable pension.
Depuis Visoko (à une heure de Sarajevo) nous gravissons la pointe de la Pyramide du soleil (250 m. de haut et vieille de 25'000 ans). Au sommet, où l'on voit aussi les ruines d'un château des rois de Bosnie, il y a un taux d'énergie bovi exceptionnel (40'000) et une vue splendide.
Nous prenons une petite route de 4 kilomètres sur une crête boisée jusqu'à Ravne, où se trouve un mystérieux labyrinthe souterrain visitable et maintenant reconnu comme lieu thérapeuthique avec son air riche en ions négatifs et son haut taux bovi (25'000 à 40'000).
Le jour suivant, nous visitons le fameux tunnel creusé sous l'aéroport, qui a permis aux sarajéviens assiégés, de passer en territoire libre et d'y amener du ravitaillement.
Nous faisons ensuite un crochet par le très beau parc des sources de la Bosna, aménagé par l'Empire autrichien, et revenons en calèche jusqu'à Illiza (terminus du tram de Sarajevo)avec ses vieux hôtels et ses bains thermaux, fréquentés par une clientèle du Moyen-Orient.
Et en route, en bus, pour Mostar par les gorges de la Neretva. Après une escale à l'Hôtel Almira, nous visitons le monastère soufi de Blagaj, construit à l'époque bogomile (avant l'arrivée des ottomans en 1497), à côté de la source de la rivière Buna, qui sort d'une grotte au pied d'une haute falaise, où tournoie des hirondelles.
Le lendemain, visite successive de lieux magnifiques, à commencer par un monastère orthodoxe aux fresques reconstituées après sa destruction par les oustachis (extrémistes croates) en 1942 et en 1992. Ensuite, nous gravissons les pentes de Pocitelj : une cité de villégiature de la période ottomane avec de belles maisons aux toits de pierre au milieu de jardins d'orangers et de grenades, dominant la Neretva qui file au loin vers l'Adriatique.
Et après un repas avec truites à un des ponts-moulins, nous longeons la rivière Bregava et ses beaux jardins, avant de visiter le plus important site de "steccis" (pierres gravées) de la période bogomile (cathare) de la Bosnie-Herzégovine (1270-1495).
A Mostar, nous avons assisté à une plongée depuis le vieux-pont et entendu l'appel à la prière lancé du haut de 5 ou 6 minarets, ce qui donne une ambiance assez unique en Europe.
Le dimanche 20 octobre 2019 à 01:21 #25983

Chemin de paix - Srebrenica

Fransua
Membre

Inscription : 13 août 2016
Messages : 10

Le groupe de marcheurs-visiteurs accompagné par Ivar


Safet et sa femme, une des familles hébergeant les marcheurs entre Nezuk et Srebrenica


Muhizin "Gilles" Omerovic à Pobuđe


Classe de l'école de Nova Kasaba


Forteresse de Zvornik au-dessus de la Drina


Passage souterrain sous l'aéroport de Sarajevo (portion visitable)


Plongeur depuis le pont de Mostar


Source de la Bosna à Ilidža


Stećak de la nécropole de Radimlja à Stolac


Stolac, au sud de Mostar




Source de la Buna et monastère derviche à Blagaj


Počitelj
Le mercredi 30 octobre 2019 à 19:18 #26023

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1334
Site web

Merci Fransua pour l'insertion de ces photos qui illustrent bien la beauté de notre périple en dix jours du nord au sud de la Bosnie-Herzégovine.
Notre prochain voyage de découverte est prévu en mai 2020. Nous attendons vos propositions de dates. Envoyez-nous un email à : info@solidarite-bosnie.ch Bienvenue !
Le mercredi 08 janvier 2020 à 12:26 #26030

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1334
Site web

Depuis 2015, nous organisons une tournée nord-sud en Bosnie-Herzégovine en mai et en automne, en commençant par 4 jours de marche sur le Chemin de Paix, avec des étapes entre 8 et 15 kilomètres. Nous attendons vos propositions de dates, en prévoyant entre 11 et 12 jours. En effet, après la Marche, nous visitons la ràgion de Sarajevo et de Mostar.
Nous traversons de magnifiques paysages (voir photos ci-dessus) ponctués de rencontres inoubliables. Il y a partout une grande qualité d'accueil et la cuisine de ce pays est excellente.
Vous pouvez ainsi découvrir l'histoire passée et récente de la Bosnie-Herzégovine.
Le mercredi 12 février 2020 à 21:48 #26040

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1334
Site web

Nous vous invitons à venir avec nous en Bosnie-Herzégovine du 18 au 30 mai 2020, en commençant par une marche de 4 jours en petites étapes de moins de 15 kilomètres avec logement chez les habitants qui revivent au long du Chemin de Paix entre Nezuk et Srebrenica et nous accueillent chaleureusement.
A la fin de la marche, nous visitons le Mémorial de Potocari et la petite ville de Srebrenica, conquise par les forces serbes. Malgré la reconnaissance du génocide, c toute cette région a été donnée aux génocidaires, ce qui constitue une grave injustice.

Nous sommes en général un petit groupe de 6 à 8 personne, en majorité seniors, mais les jeunes sont bienvenus. Ce périple du nord au sud du pays vous permettra de découvrir successivement une région rurale, avec des côtés encore préservée comme le canyon de la Drina au sud de la Commune de Srebrenica.

Ensuite logement dans une petite pension au cœur du vieux quartier ottoman de Sarajevo (le "bacarcija"* avec ses petites ruelles, ses cafés et terrasses sympas, se nombreuses boutiques artisanales, ses restaurants et ses mosquées.
Il y a aussi des musées exceptionnels qui montrent que la Bosnie-Herzégovine a une longue histoire depuis les royaumes du 13ème siècle. Dans tout le pays il y a20'000 "steccis" (pierres taillées et souvent gravées, qui témoignent de la période bogomile (cathare)dont nous visitons le plus important site près de Stolac.

A une heure de bus de Sarajevo, on découvre des lieux pleins de mystère, dotés d'une haute énergie bovi : la pyramide du soleil et le labyrinthe souterrain de Ravne, près de Visoko, une région avec une tradition de fromage fumé et de viande séchée, et aussi de cuir.
Nous visitons aussi un bout du tunnel creusé sous la piste de l'aéroport, qui a permis de rompre un peu le siège de Sarajevo et poursuivons par la visite du beau parc de la période autrichienne aménagé vers les sources de la rivière Bosna.

La région de Mostar est également très belle. Nous logeons dans un petit hôtel proche du vieux-pont (détruit par les nationalistes croates et reconstruit avec l'aide internationale, tout comme le vieux quartier). Nous visitons un site exceptionnel : le monastère soufi de Blagaj, situé au pied d'une haute falaise et à côté de la source de la rivière Buma.

Le jour suivant : visite d'un monastère orthodoxe reconstruit et repeint avec de magnifiques fresques. Un peu plus au sud la cité de Pocitelj : un lieu de plaisance de la période ottomane, avec des maisons aux toits de pierre et entourés de jardins luxuriants.
Et pour finir un tour à Stolac avec ses ponts-moulins, dont un aménagé en restaurant où l'on déguste la truite. Il y a de spendides jardins au bord de la rivière Bregova. Et visite du site de "steccis".

Retour par Split sur la côte dalmate. Pour plus d'information et pour vous inscrire, adressez un email à info@solidariote-bosnie.ch Bienvenue !
Le samedi 21 mars 2020 à 18:30 #26043

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1334
Site web

Vu les circonstances, nous remettons la Marche prévue en mai à cet automne, du 28 septembre au 10 octobre, en espérant que la vague de Coronavirus sera passée. Nous avons déjà 5 inscriptions.
Le parcours sera le même que celui de mai, avec notamment la découverte du canyon de la Drina au sud de la Commune de Srebrenica, une région encore vierge où vivent encore loups et ours. Mais peu de chance de les croiser.
Si vous écrivez à info (at)solidarite-bosnie.ch, nous pouvons vous transmettre toutes les informations. Notre formule convient notamment aux seniors, car les 4 étapes de la marche sur le Chemin de paix sont de moins de 15 kilomètres, et l'accueil chez les habitants et en général en Bosnie-Herzégovine, est toujours aussi chaleureux.
Bienvenue !
Le vendredi 03 avril 2020 à 21:16 #26048

Chemin de paix - Srebrenica

Ivar
Admin
Avatar

Inscription : 20 mars 2008
Messages : 1334
Site web

Selon nos amis de la région de Srebrenica, il est probable que la Marche pour la Paix de cette année sera annulée. Nous vous tiendrons au courant de la situation.
Afin de maintenir la mobilisation, la mémoire sur le génocide et la réflexion sur l'avenir de la Bosnie-Herzégovine et surtout la solidarité avec ka minorité bosniaque mise par la guerre et les Accords de Dayton sous la domination de la République serbe, nous devons trouver des modalités de remplacement pour 2020.
Comment ?
En organisant dans chaque pays où vit la diaspora bosniaque, une marche de quelques heures avec invitation à la population, documentation à l'appui dans la langue du pays. C'est important de souligner la nécessité d'une ouverture car dans la marche qui existe depuis quelques années dans le Canton de Neuchâtel, il n'y a eu jusqu'à présent aucun effort pour ouvrir à la population locale. Si bien qu'il y avait un millier de Bosniaques de toute la Suisse et à peine 3 ou 4 non-bosniaques.

Cette situation illustre bien le processus de repli de cette communauté qui s'est imposée autour de 2005. Pourtant, entre 1992 et 2005, les contacts entre Bosniaques et Suisses étaient intenses, comme par exemple dans le Canton de Vaud où 160 réfugiés de la région de Srebrenica étaient menacés de renvois. La vaste campagne menée par les Suisses solidaires a empêché la grande majorité de ces renvois. Mais cette solidarité, également marquée par la lutte solidaire menée par notre petit groupe et journal Mirna Bosna durant la guerre de 1992-95 a vite été oubliée, ainsi que bien d'autres activités solidaires.

Une des explications de cet oubli tient certainement à la culture orale qui prédomine parmi les Bosniaques, notamment ceux issus du milieu rural. Ils n'ont aucune mémoire écrite et ils ignorent aussi qu'il y a eu des milliers de citoyens dans la plupart des pays européens qui étaient solidaires et en désaccord avec la politique pro-serbe ou passive de leurs gouvernements. C'était le cas notamment du mouvement français "citoyens-citoyennes pour la Bosnie" qui regroupait 400 collectifs de nature diverses, opposés à la politique du gouvernement de François Mitterand.

Suite à la Shah, un certain nombre de rescapés juifs ont bien compris l'importance de développer les liens avec les citoyens et citoyennes solidaires des différents pays. La conscience de cette nécessité d'un travail de suivi, aussi bien pour la mémoire que pour l'avenir, est quasi inexistant dans la diaspora bosniaque. C'est une grave lacune qui ne passe certainement pas inaperçue parmi leurs adversaires nationalistes serbes et croates, qui eux bien au contraire, savent tisser des liens avec les habitants des pays où ils vivent.

Nous constatons aussi qu'au sein de la diaspora de Suisse-romande, le transfert de la mémoire d'une génération à l'autre se fait mal. C'est ainsi que le témoignage des survivants du génocide de Srebrenica est écarté au profit d'une fausse version, hélas très répandue sur internet et Wikipédia d'un "génocide qui s'est passé en quelques heures dans la ville de Srebrenica".
Or il suffit de lire le Rapport des deux membres de "Médecins sans frontière" qui étaient sur place pour constater qu'il n'y a jamais eu de génocide à Srebrenica. Ils ont même récupéré avec l'aide de soldats serbes 5 ou 6 vieillards qui étaient restés dans la ville.
En réalité, la grande majorité des 8370 victimes étaient partis de Srebrenica au soir du 11 juillet 1995 en direction de Nezuk dans une longue colonne de 14'000 hommes. Seuls environ 6000 ont survécu, un peu moins de 4000 étant parvenus à Nezuk le 16 juillet 1995.

La Marche pour la Paix entre Nezuk et Srebrenica, qui existe depuis 2005, est un moyen très concret de maintenir cette mémoire et contrer les fausse versions et négationnisme.
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19
Accueil forums > Actualité > Chemin de paix - Srebrenica
Informations du forum
Statistiques du forum :
Nombre d'utilisateurs : 892
Nombre de discussions : 1303
Nombre de messages : 16352
Informations utilisateurs
Dernier utilisateur inscrit : Joe
Membres en ligne : 0
Invités en ligne : 2
Actuellement en ligne :
bhinfo, l'actualité bosnienne Dzana
Tous droits réservés - Site, forum et blog auto-propulsés par un CMS fait maison